A la Une

49.3 pour faire passer la loi Travail: « Respecter les traditions du parlementarisme »

© REUTERS/ Vincent Kessler

Un sondage Odoxa publié mardi montre que 73% des Français restent opposés à l’utilisation de l’article 49.3 de la Constitution pour faire passer le projet de loi Travail.

Qui plus est, 58% des sondés jugent que en cas de nouveau 49.3 une nouvelle motion de censure non seulement s’impose, mais devrait également être votée.

Interrogé par Sputnik sur la situation entourant la loi Travail en France et la possibilité de recours à l’article 49.3 pour faire passer ce texte, le président du comité des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération (Sénat russe) Kostantin Kossatchev rappelle qu’avant tout « il faudrait respecter les traditions du parlementarisme qu’aiment à évoquer la France et plusieurs autres pays ».

« Le gouvernement sera contraint de revenir d’une manière ou d’une autre au parlement pour y obtenir le soutien de la réforme ou bien la renvoyer aux calendes grecques, peu importe les répercussions sur le budget français », a poursuivi l’homme politique tout en soulignant qu’il s’agissait d’un problème intérieur français et que « des conseils tomberaient mal dans ce domaine ».

Selon M. Kossatchev, les gens n’auraient pas protesté aussi activement si le processus correspondant aux traditions de la démocratie parlementaire avait été respecté et que leurs hommes de confiance, les députés, avaient voté ce texte.

Manuel Valls en tant que premier ministre avait déjà usé du 49.3 pour la loi pour la Croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques dite loi Macron.

Source: Sputniknews

« Comme si le peuple n’existait pas »: la loi Travail au centre de la polémique

1026236395

© AFP 2016 Patrick Hertzog

Les batailles parlementaires autour de la loi Travail se poursuivent en France. Le vote au Sénat est appelé à formuler l’attitude envers le texte passé en 49.3 à l’Assemblée nationale. A noter que les manifestations continuent de bouleverser les rues. L’aventure semble loin d’être terminée.

Trouver un compromis? Ce n’est pas la solution, s’il s’agit d’une commission mixte paritaire Sénat-Assemblée, estime Jérôme Durain, sénateur et membre du Groupe socialiste et républicain, dans un entretien accordé à Sputnik.

« Non, je ne suis pas confiant. Ni concurrent, ni souhaitant l’être, parce que je pense que sur ce texte un compromis avec la droite me paraît pas favorable vis-à-vis des idées que je défends, donc moi, je pense qu’on n’aura pas de compromis avec la droite en commission mixte paritaire », déclare l’homme politique.

L’interlocuteur de Sputnik estime souhaitable que le gouvernement français écoute des amendements proposés par les députés socialistes, parce que le texte qui est présent depuis des mois dans l’espace public continue d’être majoritairement refusé, en particulier avec l’utilisation du 49.3.

« Je pense qu’on a intérêt quand même à ne pas s’aliéner une partie de l’opinion qui s’exprime clairement sur ce sujet. On ne peut pas dire d’un côté les peuples en ont assez de la constitution européenne, il faut écouter les peuples et par ailleurs quand on est dans le champ de la politique nationale on fait comme si le peuple n’existait pas », souligne l’homme politique.

La loi Travail a été proposée par le gouvernement français pour contribuer à la lutte contre le chômage dans le pays. Cependant, ce projet de loi comprend des mesures impopulaires auprès de militants et de sympathisants de gauche.

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :