A la Une

La Marine US impressionnée par les sous-marins russes

Les sous-marins russes représentent une vraie menace poour la Marine US et la flotte de l’Otan, selon les analystes américains.

Les sous-marins russes et les systèmes de missiles « la bulle A2/AD » représentent la plus grande menace pour la Marine américaine et la flotte de l’Otan, écrit la revue The National Interest.

« Les Russes construisent un certain nombre de sous-marins diesel électriques furtifs et les déploient le long du périmètre du théâtre (européen) », a déclaré dans une interview accordée à la revue le vice-amiral James Foggo, qui a été le commandant des exercices navals de l’Otan Baltops-2016.

Le vice-amiral a été surtout impressionné par les sous-marins russes dotés de missiles de croisière Oniks, dont le sous-marin amiral, le K-560 Severodvinsk, équipe déjà la Flotte russe du Nord.

« C’est un sous-marin très impressionnant. Si l’on examine de près la structure de la flotte russe, on voit que le gros des efforts déployés vise à développer les capacités sous-marines », a estimé le vice-amiral. 

Les sous-marins russes représentent une des menaces les plus dangereuses pour la Marine américaine, a estimé un conseiller du vice-amiral Eleric Fritz, analyste du CNA (Center For Naval Analysis) américain.

Toutefois, Foggo, tout comme Fritz, est persuadé que l’Occident garde son « avantage asymétrique » dans les armements face à la Russie, malgré la modernisation de la flotte sous-marine de cette dernière, cet avantage pouvant vite disparaître si le rythme de l’évolution des sous-marins russes devance celui des armements anti-sous-marins occidentaux.

« On ne peut pas permettre que cela arrive. Aussi, devons-nous poursuivre  nos recherches afin d’obtenir des avantages technologiques pour nos navires, de les rendre plus furtifs et puissants », estime James Foggo.

Dans le même temps, le vice-amiral et son conseiller ont souligné que la situation actuelle ne pouvait pas être perçue comme une répétition de la guerre froide, la Russie ne menaçant pas l’existence de l’Occident.

« Nous sommes intéressés par l’implication de la Russie dans l’ordre européen. Il s’agit d’un équilibre et non plus d’une guerre », a conclu l’analyste américain.

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :