A la Une

WikiLeaks publie des courriels internes de décision du Parti politique turc AKP

© Flickr/ Steve Rhodes

La première partie d’une série de courriels de l’organisation prévoit de sortir, le premier lot contenant près de 300.000 e-mails qui datent de 2010 à une semaine avant la tentative de coup d’Etat manqué.

Dans un communiqué, WikiLeaks affirme que la source des e-mails « n’est pas connectée, en aucune façon, aux éléments derrière la tentative du coup d’Etat, ou à un parti politique rival ou à l’Etat. »

L’organisation envisageait de publier les documents plus tard dans l’année, mais déplace sa date de publication de l’avant à la lumière de la répression d’Ankara sur ceux qui sont suspectés d’être impliqués dans le coup d’Etat.

« Il convient de noter que les courriels associés au domaine sont principalement utilisés pour traiter avec le monde, par opposition à des questions internes les plus sensibles, » dit WikiLeaks dans sa déclaration.

Avant la libération, WikiLeaks a affirmé qu’il a subi une cyberattaque, peut-être visant à prévenir que les emails soient rendus publics.

« Notre infrastructure est sous attaque. #TurkeyPurge #Turquie, » a tweeté l’organisation. « Nous ne sommes pas sûrs de la véritable origine de l’attaque. Le calendrier suggère une faction du pouvoir de l’État turc ou ses alliés. Nous vaincrons et publierons. »

    – WikiLeaks (@wikileaks) 18 Juillet 2016

Ces attaques ont continué maintenant que les documents ont été publiés.

    – WikiLeaks (@wikileaks) 19 Juillet 2016

Les combats dans les rues d’Istanbul et d’Ankara la semaine dernière ont laissé près de 300 morts et plus de 1.400 blessés dans le cadre de la tentative de renversement par une partie de l’armée turque du gouvernement du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Dans la foulée de la tentative de coup d’Etat, Ankara a lancé une répression sans précédent sur des milliers de personnes soupçonnées d’être impliquées dans la tentative ratée du coup d’Etat de la semaine dernière, y compris les gouverneurs, les procureurs, les agents du renseignement, les juges et le personnel militaire.

Plus tôt mardi, le gouvernement turc a déposé une demande officielle à Washington pour l’extradition de la figure politique et religieuse Fetullah Gulen, que Ankara a accusé de la tentative de coup d’Etat.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :