A la Une

Panama Papers : les entreprises offshore ont aidé les milliardaires à piller l’Afrique

Les protections offshore permettent aux personnes concernées à exploiter les ressources naturelles, tout en évitant les impôts et à esquiver les poursuites pour corruption et blanchiment d’argent.

Mossack Fonseca, le cabinet d’avocats offshore au cœur de la fuite Panama Papers, a aidé les politiciens, leurs familles et les hommes d’affaires de voler des milliards de dollars en Afrique, selon une nouvelle enquête.

Le Consortium International des journalistes d’investigation, qui a publié la fuite ainsi que des dizaines de médias internationaux, ont constaté que 44 des 54 pays africains ont au moins un total de 37 entreprises  des mines, du pétrole et des minéraux connectés à des comptes offshore.

Leur recherche, publiée dimanche, se concentre sur un cas en Algérie, où Farid Bedjaoui, le neveu d’un ancien ministre algérien des Affaires étrangères, a arrangé 275 millions $ US en pots de vin par le biais de sociétés offshore, à 10 milliards de dollars d’attribution des contrats pétroliers.

Douze des 17 entreprises qu’il a utilisées ont été créées par Mossack Fonseca dans un « carrefour des flux financiers illicites, » selon les enquêteurs italiens. L’Algérie a perdu un montant estimé à 1,5 milliard $ par année par l’évasion fiscale, la subornation, la corruption et la criminalité entre 2004 et 2013, selon Global Financial Integrity.

L’évasion fiscale prive également l’Afrique de plus de 50 milliards $ US par an, estime l’Organisation des Nations Unies.

Le cabinet d’avocats offshore a également été impliqué dans des dizaines de poursuites et des allégations d’actes répréhensibles à travers le continent, en particulier avec des sociétés – souvent pas africaines – impliquées dans l’extraction des ressources.

Les protections offshore permettent aux personnes concernées à exploiter les ressources naturelles sans payer des impôts, pour esquiver les poursuites pour corruption et blanchiment d’argent et de poursuivre les pratiques destructrices de l’environnement avec peu de surveillance.

«Les entreprises peuvent avoir accès à des projets lucratifs d’extraction parce que leurs propriétaires sont connectés politiquement, ou parce que leurs propriétaires sont prêts à se livrer à des transactions douteuses visant à générer des profits rapides, pour quelques avantages plutôt que pour la société en général», a déclaré Fredrik Reinfeldt, chef de l’Initiative pour la transparence des industries extractives, à ICIJ.

L’anonymat permet aux entreprises de « se cacher derrière une chaîne de sociétés souvent enregistrées dans plusieurs juridictions. »

L’Afrique du Sud et AngloGold Ashanti du Ghana, l’un des plus grands producteurs d’or du monde, avaient 27 filiales créées par Mossack Fonseca, qui a insisté sur le ICIJ qu’ils suivent « à la fois la lettre et l’esprit de la loi. »

La République démocratique du Congo et le Nigeria ont également été largement cités dans la recherche.

« Chaque dollar siphonné par les sales traites et la corruption aux paradis fiscaux rend les moyens de subsistance et la survie de l’Africain moyen plus précaire », a déclaré le président nigérian Muhammadu Buhari lors d’un sommet anti-corruption d’un mois après que les documents de Panama Papers aient été libérés.

Au moins trois ministres du pétrole du Nigeria et deux anciens gouverneurs ont été accusés de blanchiment d’argent.

Le pillage de l’Afrique n’est que la pointe de l’iceberg, a déclaré l’enquête: au total, plus de 1400 entreprises impliquées dans l’extraction des ressources ont été répertoriées dans les fichiers Mossack Fonseca.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

La source originale de cet article est Telesur

Copyright © Telesur, Telesur 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :