A la Une

Étranges compagnons: Moscou peut aider à unir la Turquie et la Syrie contre Daesh

© Sputnik/ Mikhail Klimentyev

Comme la date de la visite du président turc à Moscou se rapproche, il reste à voir si Ankara est prêt à réparer les liens avec la Russie et la Syrie afin de combattre Daesh et les terroristes du Front al-Nusra ensemble.

Dr. Celalettin Yavuz, un analyste de premier plan politique et ancien conseiller en politique étrangère et sécurité à la tête du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP), a déclaré à Sputnik que lors de sa visite à Moscou, qui est prévue pour le 9 Août, le président turc Recep Tayyip Erdogan a l’intention de discuter de la lutte contre le Daesh (ISIS / État islamique) et Jabhat al-Nusra avec le gouvernement russe.

« Les attaques terroristes terribles ont eu lieu en Turquie. Ankara a finalement réalisé qu’il doit travailler non seulement avec la coalition internationale menée par les USA, mais avec la Russie et la Syrie en vue de lutter contre Daesh et le Front Al-Nusra», a déclaré Yavuz.

Il a souligné que, étant donné la situation actuelle, les travaux de réparation des relations entre Ankara et Damas sont devenus une priorité. Selon Yavuz, si la Turquie et la Syrie commencent à coopérer dans la lutte continue contre les terroristes islamistes, ce serait une percée significative et un développement très positif pour les deux pays.

« Je souhaite que la Russie parvienne à persuader Erdogan, et deviendra un médiateur qui aiderait Ankara et Damas reprendre la coopération. Ce serait un autre succès diplomatique mondial important pour Vladimir Poutine, » a-t-il dit.

Il a ajouté que l’établissement d’une coopération entre la Turquie et l’Irak est également important, en dépit du fait que la question de la présence militaire de la Turquie sur le sol irakien a envenimé les relations entre les deux nations.

« Il y a certaines divergences d’opinion entre Ankara et Bagdad concernant le personnel militaire turc déployé en Irak afin de former des forces peshmergas (kurdes irakiennes). Mais Daesh et le Front Al-Nusra constituent une menace sérieuse à la fois pour le gouvernement irakien et Barzani, donc je crois que les pays de la région vont inévitablement commencer à coopérer afin de lutter contre ces groupes terroristes », a conclu Yavuz.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :