A la Une

La police turque bloque l’accès à la base aérienne d’Incirlik de l’OTAN – la maison des armes nucléaires américaines

© AFP 2016/ ARIS MESSINIS

Toutes les entrées et sorties à la base aérienne de Incirlik situés à Adana ont été fermées alors que le ministre turc des Affaires européennes prévient que c’est juste une « inspection de sécurité », tandis que les journaux locaux spéculent qu’une deuxième tentative de coup d’Etat peut être en cours.

Quelque 7.000 policiers armés avec des véhicules lourds ont encerclé et bloqué la base aérienne d’Incirlik à Adana utilisée par les forces de l’OTAN, déjà restreinte à la suite d’un coup d’Etat manqué. Des rapports non confirmés disent que les troupes ont été envoyées pour faire face à une nouvelle tentative de coup d’Etat.

Selon le ministre turc des Affaires européennes, Omar Celik, ceci est juste une « inspection de sécurité. » Routine Hurriyet, en revanche, a soulevé des inquiétudes que la fermeture peut être liée à une tentative par le régime Erdogan d’empêcher une deuxième tentative de coup d’Etat.

La base aérienne d’Incirlik, située dans la province d’Adana, est une base critique de l’OTAN en Turquie. Les États-Unis maintiennent 50 à 90 armes nucléaires tactiques à la base.

Les médias locaux se sont concentrés sur la base après le coup d’Etat manqué en Turquie qui a eu lieu la nuit de Juillet 15. Bien que les principales scènes des événements fussent Istanbul et Ankara, Incirlik a été fermée pendant un certain temps par les autorités locales, peu après le putsch, et plusieurs soldats turcs de la base ont été considérés par les responsables turcs d’être impliqués dans la tentative de renversement.

Le verrouillage à Incirlik suit une vague massive de manifestations jeudi quand les nationalistes pro-Erdogan sont descendus dans les rues en criant « mort aux États-Unis » et ont appelé à la fermeture immédiate de la base d’Incirlik. Le personnel de sécurité a dispersé les manifestants avant qu’ils ne soient en mesure de se rendre à la base.

     Syrie Ceasefire (@Syria_Ceasefire) 30 Juillet 2016

La présence massive de policiers armés soutenus par des véhicules lourds remet en question la ligne officielle du gouvernement turc que le verrou vers le bas à la base d’Incirlik est simplement une « inspection de sécurité. »

     Levent Tekin (@Levent_Tekin) 30 Juillet 2016

Plus à venir.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

Jusqu’à 30 000 personnes sont attendues à Cologne ce dimanche 31 juillet pour manifester leur soutien au président Recep Tayyip Erdogan après la tentative de coup d’Etat en Turquie. Environ 2 300 agents de sécurité sont déployés pour empêcher les tensions, dans une ville qui compte un grand nombre de turcs ou de personnes d’origine turque.

Certaines autres sources comme Sputnik annoncent plus de 50.000 manifestants et que les autorités allemandes et notamment la Cour constitutionnelle d’Allemagne, ont interdit que soit diffusée en direct une allocution du président Erdogan. Les manifestants ont dénoncé la tentative de coup d’Etat qui s’est déroulée le 15 juillet dernier, montrant des panneaux sur lesquels sont écrits « Pour la démocratie, contre le putsch ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :