A la Une

Les Purges d’Erdogan en Turquie ciblent des Personnes qui ‘n’ont rien à voir avec le coup d’Etat’

© REUTERS/ Murad Sezer

Dans une interview avec Sputnik, l’universitaire britannique Chris Stephenson a déclaré que les persécutions en cours en Turquie affectent souvent ceux qui m’ont eu aucun lien avec la tentative de putsch militaire qui a eu lieu dans le pays il y a quelques semaines.

Stephenson avait travaillé en tant que chargé de cours en sciences informatiques à l’Université Bilgi d’Istanbul avant d’être accusé d’avoir soutenu le PKK.

« Les purges en Turquie pourraient être utilisées pour cibler ceux qui n’ont rien à voir avec le coup d’Etat manqué », a déclaré l’expert.

Le Président Recep Tayyip Erdogan a condamné l’Occident pour ne pas faire preuve de solidarité au cours de la récente tentative de coup d’Etat dans le pays. Son commentaire est venu après qu’un certain nombre de fonctionnaires occidentaux de haut niveau aient soulevé des préoccupations sur plus de purges post-coup d’Etat en Turquie.

« Il est clair que dans le processus de poursuite des personnes qui ont effectué le coup d’Etat […] que d’autres personnes complètement innocentes ont été » frappées par les purges en cours dans le pays, a noté Stephenson.

L’expert a également ajouté que certains journalistes et des fonctionnaires, par exemple, ont été suspendus de leurs emplois, bien qu’ils n’aient eu aucun lien avec le coup d’Etat ou d’autres activités illégales. Il a également appelé la tendance des persécutions et des violations de la liberté d’expression et d’autres droits de l’homme constantes « assez inquiétante ».

De l’autre côté, selon Stephenson, en dépit des rapports sur la situation difficile dans le pays, beaucoup de gens étaient contre le coup d’Etat et sont heureux que le coup ait échoué.

« Les coups d’Etat militaires n’ont jamais été populaires avec les gens de la Turquie », a dit l’expert.

Le 15 Juillet, une tentative de renverser le gouvernement a eu lieu en Turquie et elle a été supprimée le lendemain. Plus de 240 personnes ont été tuées et plus de 2.000 blessées lors du coup d’Etat manqué à l’exclusion des victimes parmi les comploteurs, selon les autorités du pays.

Depuis le coup d’Etat manqué, la Turquie a emprisonné plus de 10.000 personnes et suspendu plus de 50.000 juges, les fonctionnaires et les éducateurs sous l’état d’urgence dans lequel, exprimer des idées similaires à celles de Gulen est considéré comme un crime.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :