A la Une

Les sous-marins US, des professionnels du cyberespionnage?

© Flickr/ Defence Images

L’appel de Donald Trump, aux soi-disant hackers russes ayant piraté les courriels d’Hillary Clinton, est devenu le point de départ de débats sur le cyberespionnage au sein du gouvernement US, en l’occurrence, de l’utilisation des sous-marins à des fins de piratage informatique.

Les Etats-Unis utilisent leurs sous-marins comme des installations de cyberespionnage. Un des objectifs est l’écoute des canaux utilisés par les autres Etats pour l’échange d’informations, rapporte le journal américain The Washington Post.

Les sous-marins protègent les Etats-Unis des cybercriminels, mais aussi effectuent leurs propres cyberattaques.

Les USA utilisent, depuis longtemps, le domaine informatique pour dépasser leurs adversaires.

Dans les années 1970, le gouvernement américain avait ordonné à ses sous-marins militaires de se connecter aux câbles, menant aux côtes soviétiques, pour enregistrer les messages des militaires de l’Armée rouge, constate le journal. L’Agence nationale de la sécurité (NSA) respecte cette tradition et contrôle les câbles sous-marins dans le cadre d’une structure universelle ayant pour but la recherche de renseignements.

Dans certains cas, le gouvernement signe des accords secrets avec des dirigeants des réseaux de câbles en leur assurant que les espions américains peuvent obtenir un accès sécurisé aux informations transmises par ces canaux.

Aujourd’hui, certains sous-marins américains sont équipés d’antennes qui peuvent être utilisées afin de capter les flux d’informations de tiers, ainsi que de les manipuler, notamment si les réseaux sont faiblement protégés ou non-chiffrés.

L’ex-conseiller en chef de la NSA Stuart Baker a déclaré qu' »aujourd’hui il était beaucoup plus facile d’effectuer une cyberattaque que de s’en protéger ».

La force navale américaine envisage de transformer ses sous-marins en bases maritimes pour les drones, qui seraient capables de manœuvrer près des côtes et d’effectuer des cyberattaques ce qui permettrait aux sous-marin d’espionner à distance, conclut The Washington Post.

Source: Sputniknews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :