A la Une

La Russie envisage d’utiliser le satellite atmosphérique « Sova » pour développer le Nord, la Sibérie

© Photo: Advanced Research Foundation

Le premier satellite atmosphérique russe surnommé « Sova » (Owl), qui a été testé récemment avec succès, sera utilisé principalement pour le développement du Nord et de la Sibérie de Russie, a dit le Directeur général adjoint pour le Fonds de recherche avancée Igor Denisov à Sputnik.

MOSCOU – Le mardi, le prototype du premier satellite atmosphérique de recherche Sova avec une envergure de 9 mètres (30 pieds) a terminé avec succès un vol non-stop de 48 heures.

« Le satellite atmosphérique est à l’énergie solaire, et il est l’une des plates-formes de base pour le développement de technologies clés. Ce qui le rend aussi spécial est que – depuis que la Russie est un pays très nordique avec pas beaucoup de soleil – le satellite est conçu pour les opérations continues dans les latitudes nordiques, y compris l’Arctique. Dans un avenir proche, nous allons faire un prototype avec 27 mètres [88,6 pieds] [d’envergure], qui sera capable de travailler au-delà même du 70 parallèle [au nord], où il n’y a pas de soleil mais est toujours la nuit polaire. L’avenir de ces dispositifs est très intéressant, surtout si ils survolent des zones inhabitées du Nord et de la Sibérie », a déclaré Denisov.

Selon lui, un tel satellite atmosphérique pourrait voler en permanence et sera limité que par la durée de vie de la microélectronique qu’il utilise. Denisov a ajouté que le Sova fait référence à toute une famille de projets de recherche et de développement.

Le Sova contribuera à assurer un suivi continu de l’atmosphère de la Terre dans les hautes latitudes et servira également comme un centre de télécommunications. Il est réalisé par le Fonds de recherche avancée russe en collaboration avec la Taiber R & D Company basée à Moscou.

Le Fonds pour la perspective de la recherche a été fondé en 2013 pour renforcer la recherche et la production de la technologie pour l’armée russe. Le Fonds travaille actuellement sur plus de 50 projets pour lesquels les laboratoires ont été mis en place dans les grandes universités russes et les instituts de recherche.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :