A la Une

WikiLeaks: les e-mails à partir du serveur de Hillary exposent la Fondation criminelle Clinton

© Flickr/ Steve Rhodes

Julian Assange co-fondateur de WikiLeaks a déclaré que la prochaine version d’e-mails concernant la candidate démocrate réputée être si dommageable comprendra plus d’informations sur la Fondation malfaisante Clinton.

À la mi-Juin, les WikiLeaks ont annoncé qu’ils préparaient les « fuites à venir en relation avec Hillary Clinton, » que l’information a été récupérée à partir du serveur homebrew privé de l’ancienne secrétaire d’État, et que les preuves seraient suffisantes pour inculper la politicienne aux abois qui continue de monter une campagne de tourments de la Russie contre son adversaire politique Donald Trump pour repousser ses propres niveaux historiques d’impopularité et un niveau sans précédent de méfiance ténue par le public sur sa candidature.

Dans une interview avec Afshin Rattansi de RT vendredi, Julian Assange co-fondateur de WikiLeaks a ouvert sur la prochaine sortie de l’email en reconnaissant que les fichiers pourront impliquer la Fondation Clinton, au moins ne pas revivre le cas abandonné par le FBI plus tôt cette année afin de déterminer si oui ou non elle a mal géré les secrets d’État des États-Unis dans son rôle de secrétaire d’Etat.

« Notre point de vue est que la preuve que le FBI a déjà est suffisante pour être accusé par le grand jury », a expliqué Assange. «Ce n’est pas difficile. Il dit qu’un grand jury pourrait inculper pour un sandwich au jambon, si vous commandez, mais le procureur doit demander au grand jury d’inculper et si le procureur ne demande pas alors le grand jury ne peut pas inculper. »

Vidéo RT

Assange a également souligné les relations de Hillary Clinton avec l’Arabie Saoudite qui ont conduit à une grande angoisse en Israël, un pays qui inquiète maintenant alors que ses allégeances s’effondrent dans la région. « [Sa connexion à l’Arabie Saoudite] est vaste. Les relations entre Hillary et l’Arabie Saoudite. La Fondation Clinton et l’Arabie Saoudite, » a opiné Assange. « L’Arabie Saoudite est probablement le plus important donateur à la Fondation Clinton. Vous pouvez voir les politiques d’exportation d’armes d’Hillary lorsqu’elle était secrétaire d’État favorisant abondamment l’Arabie Saoudite. »

Le dénonciateur a également critiqué Clinton pour ses allégations selon lesquelles Trump est un agent secret russe disant que « il y a une connexion beaucoup plus profonde entre Hillary Clinton et la Russie sur l’enregistrement qu’il n’y en a avec Donald Trump. » Assange a souligné le fait que son haut conseiller stratégique John Podesta est membre du conseil d’un fonds russe connecté et ses activités pay-to-play avec les hommes d’affaires de Moscou qui font des dons à la Fondation Clinton et reçoivent ensuite miraculeusement l’autorisation du Département d’Etat à entreprendre des affaires aux Etats-Unis.

Peut-être que ses déclarations les plus accablantes sont des liens financiers de Clinton à des groupes djihadistes radicaux dans le Moyen-Orient et la politique du Département d’Etat pour l’utilisation de la Libye comme canal pour apporter des armes en Syrie.

«Le gouvernement des États-Unis, au moment où Hillary Clinton était en charge de la politique étrangère des États-Unis, a fait utiliser la Libye comme un canal pour apporter des armes aux Djihadistes de Syrie », a déclaré Assange. « Cela est bien établi non seulement par une gamme de nos matériaux, mais aussi par le travail d’enquête de Sy Hersh. »

Assange a également appelé en liens d’interrogation entre l’ancien employeur Lafarge de Hillary Clinton, une entreprise de ciment dans laquelle la candidate à la présidentielle a siégé au conseil d’administration, qui est maintenant sous enquête pour avoir contracté avec le réseau terroriste Daesh (connu familièrement comme ISIS) en Syrie.

« Le Monde a constaté que [Lafarge] a payé l’argent à ISIS / Daesh, les impôts si vous voulez, pour leurs opérations dans certains domaines et ils sont engagés dans une variété de transactions commerciales», a déclaré Assange. «L’implication de Hillary Clinton est que l’argent de Lafarge en 2015 et 2016 est allé à la Fondation Clinton. Pourquoi est-il allé à cette fondation? Il y a un lien de longue date entre Hillary Clinton et Lafarge parce qu’elle avait l’habitude d’être au Conseil d’administration. »

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

  vidéo RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :