A la Une

Moi, Alexeï Koudrine, membre déclaré de la 5ème Colonne, veux mettre Poutine à genoux

C’est qu’il serait tenace, Alexeï Koudrine, président du conseil du Centre pour la recherche stratégique, et vice-président du Conseil économique sous le président russe. Il est aussi l’ancien ministre des Finances de la Russie.

Il est d’abord et avant tout à la pointe de la 5ème colonne en Russie, et tente de gagner par l’économie ce que les Etats-Unis et leurs suppôts de l’Otan ne sauront pas gagner par les armes contre Poutine et la Russie.

Ses tentatives sont frontales, et aussi claires à interpréter que le nez au milieu de la figure. C’est déjà ça. Koudrine va proposer le nouveau plan de développement économique à Poutine. Il a travaillé sur un nouveau programme pour développer l’économie atone du pays qui souffre du prix du brut et des (faibles) sanctions internationales.

Alexei Kudrin est doyen de la Faculté des arts libéraux et des sciences de l’Université d’État de Saint-Pétersbourg, associé de recherche principal à l’Institut Gaidar de la politique économique, nommé vice-président au conseil économique présidentiel.

Selon M. Koudrine, son équipe tiendra des réunions régulières avec le président russe Vladimir Poutine, et le programme sera achevé au printemps prochain. Il appelle à des réformes économiques, sociales et politiques difficiles.

Il dit que l’un des plus grands malheurs de l’économie russe est le déficit budgétaire, qui pourrait être résolu en augmentant l’âge de la retraite à partir de 55 ans actuellement pour les femmes et de 60 ans pour les hommes à 63 ans pour tout le monde.

Koudrine veut aussi investir dans l’économie du pays, de l’argent à venir principalement du secteur privé, alors qu’il estime que le gouvernement devrait freiner l’inflation et le déficit budgétaire. Il souligne également que la stabilité de l’économie devrait être soutenue par des réserves de change en augmentation.

Le plan Stolypine

En Juillet, M. Poutine a demandé une alternative au programme de Koudrine. Le plan du groupe rival connu sous le nom du club Stolypine insiste sur l’argent imprimé, ce qui sous-entend une prise en mains par l’État de la Banque Centrale Russe, et l’obtention d’emprunts étrangers élevés pour stimuler la croissance de l’économie et son accélération.

Selon le plan de Stolypine, en fait le plan Poutine, le gouvernement doit dépenser de l’argent sur des projets d’investissement, alimentant ainsi l’économie avec de nouveaux fonds. Les économistes recommandent d’augmenter le budget de la Russie jusqu’à 3 à 5 pour cent du Produit Intérieur Brut, et les prêts extérieurs jusqu’à 20 à 30 pour cent du PIB. Ils sont contre le plan de Koudrine de ciblage de l’inflation et de dire que la croissance économique va naturellement freiner l’inflation.

Quel programme préfère Poutine, il ne le sait pas officiellement, mais si le programme de Koudrine est accepté, il reviendrait comme ministre des Finances. Il a quitté son emploi en 2011 après un désaccord avec l’ancien président Dmitri Medvedev sur la croissance militaire budget et les dépenses sociales de la Russie, ainsi que la dépendance du pays au pétrole.

Koudrine travaille pour les élites mondialistes financiarisées et les banquiers chercheurs de rente bien connus qui dirigent le monde. Ces élites ont toutes les peines à venir à bout de la Russie et de la ténacité de Poutine.

L’issue de cet affrontement entre Koudrine et le plan Stolypine va déboucher sur une réponse que tout le monde attend : Les oligarques mondiaux vont-ils mettre la Russie et Poutine à genoux et ruiner nos espoirs.

Algarath

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :