A la Une

La Russie planifie de déployer des Radars tournesol supplémentaires capables de détecter des avions F-35

© Sputnik/ Vladimir Trefilov

La Russie va faire la station Podsolnukh de radars supplémentaires (tournesol) qui sont capables de détecter la fine pointe des avions furtifs, y compris le F-35 Lightning II de Lockheed Martin et le F-22 Raptor, pour protéger les zones économiques exclusives du pays à l’extrême Nord, la mer Baltique et la Crimée en 2017, a rapporté Rossiyskaya Gazeta.

Le Ministère de la Défense russe, selon le journal, n’a pas rendu public les chiffres exacts.

Trois radars Podsolnukh au-dessus de l’horizon (over-the-horizon) sont actuellement en service dans les forces armées russes. Ils ont été récemment déployés dans la mer d’Okhotsk, la mer du Japon et la mer Caspienne. Ce dernier est opérationnel depuis 2013, a détaillé le média.

Le service de presse du district militaire du Sud de la Russie a dit à Rossiyskaya Gazeta que le Podsolnukh est utilisé pour balayer par-dessus l’eau (overwater) et les régions aériennes au sein de zones économiques exclusives du pays dans toutes les conditions météorologiques. Mais il pourrait faire plus.

Le Podsolnukh est capable de détecter la surface de la mer et des objets aériens à une distance maximale de 500 kilomètres (plus de 310 miles) à différentes altitudes dans la ligne de mire et sur l’horizon. Selon le site Global Security, il peut simultanément détecter et suivre jusqu’à 300 océans et 100 cibles aériennes dans un mode automatique. La station est exploitée par un équipage de trois personnes.

Caspian Flotilla’s Marine battalion holds exercise
© RIA Novosti. Grigory Sysoyev
Exercice du Corps des Marines bataillon de la Flotte de la mer Caspienne

Le Podsolnukh a pris part aux exercices de la Flottille Caspienne.

« À l’automne 2014, le radar au-dessus de l’horizon (over-the-horizon) a détecté différentes cibles et envoyé leurs coordonnées aux corvettes Grad Sviyazhsk et Ouglitch. En Janvier, le Podsolnukh a détecté quatre Su-24 bombardiers volant à basse altitude. Les données ont été transmises à la frégate Dagestan, dont le système de défense des missiles balistiques a été verrouillé avec succès sur des cibles », a détaillé le journal.

Les stations Over-the-horizon ont un avantage majeur par rapport aux autres radars. Elles sont capables de détecter des objets furtifs. Pour le Podsolnukh, le F-22 et F-35, les meilleurs avions de combat dans l’arsenal américain qui pourraient voler loin derrière les lignes ennemies, ils ne sont pas différents des avions qui n’utilisent pas la technologie furtive.

Mais il y a un compromis. Les radars Over-the-horizon sont incompatibles avec le système IFF (Identification Friend or Foe, ou en français Identification ami ou ennemi).

« Néanmoins, l’armée russe a employé avec succès les stations over-the-horizon. Le système Volna, le grand frère du Podsolnukh, a été mis en service avec la flotte russe du Pacifique, les zones de balayage de l’eau à une distance maximale de 3000 kilomètres (plus de 1.864 miles). La longueur des antennes du Volna est de 1,5 kilomètres (plus de 0,9 miles), sa hauteur est de cinq mètres (plus de 16,4 pieds), » a noté le journal.

 La version d’exportation du Podsolnukh a été présentée dans plusieurs expositions internationales de défense maritime.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :