A la Une

Le Japon prêt à prêter des navires d’espionnage aux Philippines comme les tensions montent en mer de Chine méridionale

© Flickr/ Times Asi

Dans le but de contrecarrer l’influence chinoise dans la région, le gouvernement japonais prévoit de livrer deux navires de patrouille aux Philippines, et de fournir des avions de surveillance.

Alors que Tokyo a son propre différend avec Pékin sur une série d’îles dans la mer de Chine orientale, il consacrera également des ressources à la mer de Chine du Sud, pour aider Manille dans son différend territorial, en fournissant des navires et des aéronefs.

« Nous parlons de grandes dimensions, des bateaux longs de 90 mètres, » a déclaré aux journalistes Masato Ohtaka, secrétaire de presse adjoint des Affaires étrangères pour le ministère des Affaires étrangères du Japon.

« Nous discutons également de la possibilité de faciliter des avions de location conçu pour la formation. Ce sont des avions de surveillance. »

Ceci est en plus (s’ajoute aux) des 10 navires de garde côte promis à l’administration précédente de Manille.

La disposition fait partie d’un effort renouvelé pour renforcer les liens militaires entre les deux nations qui inclura également, Tokyo fournissant Manille avec un nombre accru des liens de défense à renforcer le partage de l’information et la collecte de données concernant les activités militaires de la Chine.

Pékin (Beijing) a construit une série d’îles artificielles dans la mer de Chine méridionale que les États-Unis et leurs alliés du Pacifique prétendent être une tentative de militariser la région. La Chine soutient qu’elle a le droit de construire sur son propre territoire et que les îles seront utilisées principalement à des fins civiles.

La Cour d’arbitrage basée à La Haye récemment s’est rangée avec les Philippines contre les neuf au tableau de bord de la ligne territoriale de la Chine dans la mer de Chine du Sud, bien que Pékin ne considère pas la décision comme légitime.

En conséquence, la Chine et les États-Unis ont augmenté les patrouilles de combat dans la région hautement contestée par laquelle environ 5 mille milliards de dollars de commerce international passe chaque année.

Les sources de renseignement ont dit au Washington Free Beacon plus tôt cette semaine que Pékin a augmenté son nombre de navires de sécurité autour de Scarborough Shoal, traversant effectivement une «ligne rouge» fixée par l’administration Obama.

« Nous sommes très inquiets », a déclaré Ohtaka, ajoutant que, « Ça ne va pas mieux dans la mer de Chine orientale. »

L’amélioration des relations entre Manille et Tokyo va au-delà des capacités militaires. Le Japon discute la fourniture aux Philippines avec un prêt de 2,4 milliards $ pour créer un nouveau chemin de fer visant à réduire la congestion du trafic à Manille.

« Ceci est l’un des plus grands projets que la Japon n’a jamais entrepris sur l’utilisation du prêt de yens », a déclaré Ohtaka.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :