A la Une

Le Japon renforce la létalité de ses avions de combat F-15 en raison des tensions avec la Chine

© AFP 2016/ Kazuhiro NOGI

Comme le Japon se prépare à annoncer officiellement une proposition record de 51,7 milliards $ pour son budget militaire, il cherche à doubler la charge utile de ses 200 chasseurs à réaction F-15 pour tenter de refroidir la présence militaire chinoise près des îles du sud du Japon.

Le budget militaire japonais pour l’exercice 2017, qui prendra fin en Mars 2018, comprend un certain nombre de mesures coûteuses visant à renforcer de manière significative l’armée japonaise sur fond de tensions croissantes dans la mer de Chine du Sud en particulier et dans la région en général.

Entre autres choses, le Japon cherche à renforcer les capacités d’armes de leurs 200 avions de combat F-15 fabriqués aux Etats-Unis, en doublant la quantité de missiles air-air qu’ils transportent, de 8 à16 par avion.

La Force d’auto défense aérienne japonaise (ASDF) va également prolonger la durée de vie des avions en lançant un programme massif de réparation pour les avions endommagés.

Le programme militaire proposé, qui sera présenté officiellement ce mois-ci, comprend comme rapporté l’achat d’un nombre indéterminé d’avions de combat Lockheed Martin F-35 controversés et le développement de l’avion drone de combat, qui est prêt à être mis en service pendant l’année 2037.

L’augmentation massive des crédits militaires hors de Tokyo peut être justifiée en réponse à l’animosité croissante de Pékin envers son rival régional de longue date, y compris le contact récent en l’air entre les avions de guerre chinois et japonais sur la mer de Chine orientale.

Les deux pays sont entraînés dans un conflit territorial concernant les Îles Senkaku (connues par la Chine comme Diaoyu) avec la Chine et le Japon tenant des revendications qui se chevauchent. L’Occident reconnaît le contrôle du Japon des îles Senkaku, une réalité qui peut être de plus en plus défavorable à la Chine, à la lumière de la montée de la pression internationale sur Pékin sur le différend territorial distinct dans la mer de Chine du Sud.

Le Japon a enflammé les tensions historiques en montrant du doigt la Chine pour qu’elle renonce à sa prétention de la mer de Chine du Sud, qui comprend les îles et une bande précieuse d’eau à travers lequel 40% des navires commerciaux du monde transitent chaque jour, en dépit du fait que Tokyo lui-même n’est pas partie [prenante] à ce différend. La Chine a averti à plusieurs reprises de la guerre contre le Japon si elle doit entreprendre des opérations navales conjointes avec les Etats-Unis dans la zone contestée.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :