A la Une

Obama choisit la recolonisation. Le Vice-président vénézuélien dénonce le processus de colonisation en Amérique Latine

Aristobulo Iztúriz dit que ce qui se passe au Brésil n’est pas isolé de ce qui se passe dans d’autres pays avec ce que font les gouvernements progressistes.

Le vice-président du Venezuela, Aristobulo Isturiz a déclaré ce mercredi 31 Août que le départ du président américain Barack Obama, qui termine bientôt son mandat, est encore très tragique pour l’Amérique latine (LA), car cela se déplace dans la recolonisation de la région.

Dans une interview spéciale de l’Agenda pour le programme Open Telesur, il a dit «nous savons clairement ce qui se passe, il y a un adieu du président Obama et c’est très tragique pour Amérique Latine (AL), il devrait aller en paix, mais fait tous les efforts pour faire avancer la recolonisation de l’AL « .

Isturiz a également dit que « ce n’est pas par hasard ce qui se passe dans les pays où les gouvernements sont progressistes tels que le Brésil, l’Équateur, la Bolivie et le Venezuela, qui ont assassiné les dirigeants de gauche, et ont encouragé les soulèvements, les guerres médiatiques, entre autres tactiques, parce que ce que ainsi poursuivi, cela permet de changer le rapport des forces en Amérique du sud ».

>> Les travailleurs du Venezuela marchent dans la défense de la Révolution

Il a dit que la mise en accusation du chef de l’Etat brésilien Dilma Rousseff, a des liens avec un plan régional qui est dirigé par l’empire américain de s’accaparer seuls du Venezuela dans leur soi-disant lutte pour les droits des gens.

Le travail pour la paix est l’une des offensives que le gouvernement bolivarien a développées contre la stratégie régionale, qui vise à mettre en œuvre le néolibéralisme en Amérique latine. «La garantie de la défense de la démocratie, je suis dans l’union civile-militaire et voici une volonté politique de défendre la révolution», a-t-il dit.

D’autre part, le vice-président vénézuélien a noté que l’appel à la marche par l’opposition vénézuélienne ce 01 septembre, fait partie du plan de déstabilisation et de ce qui est fait pour mettre en place un coup d’Etat contre le président Nicolas Maduro.

L’initiative fait partie du même plan de mise en place de processus néolibéraux dans la région et vise à arrêter plus de gens, à générer des gens battus, blessés ou tués, et à provoquer les forces armées, selon Isturiz.

« Ils peuvent avoir eu un soutien massif de la population, ils n’ont pas la capacité de mobiliser l’ensemble du pays (…) et sont à la recherche d’une journée pour provoquer des incidents qui peuvent aboutir maintenus à des combats. Chaque fois qu’ils vont chercher un homme mort, ils recherchent le sang, je leur promets un impact international « , a-t-il dit.

Cependant, il a assuré que le gouvernement vénézuélien protègera le peuple et que les populations ont l’obligation d’agir contre l’intention du coup d’Etat.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : telesur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :