A la Une

La Chambre exhorte Obama à ne pas pardonner Snowden, affirme qu’il n’est «pas un dénonciateur»

Edward Snowden © Brendan McDermid / Reuters

Les législateurs américains ont l’intention d’abattre tout espoir de pardon pour Edward Snowden, affirmant que l’ancien contractor de la NSA est un criminel, pas un dénonciateur. Cela vient du fait que les éminentes organisations des droits humains aient lancé une campagne pour qu’il soit pardonné.

Une lettre de la House of Representative’s Permanent Select Committee sur le renseignement au Président Barack Obama, affirme que Snowden « a perpétré la plus grande et la plus dommageable divulgation publique d’informations classifiées dans l’histoire de notre nation », et l’a jugé indigne de la grâce présidentielle que des groupes comme l’American civil Liberties Union (ACLU) croient qu’il mérite.

   Le  nouveau Spock de Star Trek appelle la Loi sur l’espionnage des accusations contre #Snowden «absurde» https://t.co/9WHVbx7krB

    – RT Amérique (@RT_America) 10 Septembre 2016

Les législateurs ont affirmé que la défense de Snowden [stipulant] qu’il a publié plus de 1,5 million de fichiers exposant des programmes illégaux ne tient pas parce que Snowden n’a pas « à se prévaloir des nombreuses voies légales pour exprimer des scrupules juridiques, morales ou éthiques avec les activités américaines de renseignement. »

Le comité du renseignement a également réprimandé Snowden pour avoir pris des informations de la Chine et de la Russie quand il a fui les Etats-Unis. Se référant aux deux pays comme « deux régimes qui violent régulièrement leurs citoyens, la vie privée et les libertés civiles, » il a dit qu’Obama devrait ordonner que le dénonciateur continue à passer sa vie en exil.

Le comité du renseignement a sauté sur 2013 commentaires d’Obama [soutenant] que Snowden n’avait pas été « un patriote », en déclarant: « M. Snowden n’est pas un patriote. Il n’est pas un dénonciateur. Il est un criminel. »

Une campagne pour pardonner Snowden apparemment en désaccord. En partenariat avec l’ACLU, Amnesty International et Human Rights Watch, de nombreux journalistes, des acteurs et des universitaires se sont associés pour ramener à la maison Snowden.

Snowden n’a pas encore demandé personnellement le pardon et ne le prévoit pas non plus. Lors d’une conférence vidéo avec les journalistes, il a dit « j’aime mon pays, j’aime ma famille, et je leur ai consacré ma vie à tous les deux. »

Il a poursuivi en disant, « ces risques, ces fardeaux que j’ai pris sur moi je savais qu’ils arriveront, et personne ne devrait être dans cette position pour prendre ce genre de décisions. Ce n’est pas le genre d’endroit que nous sommes censés être, et ce ne doit pas être. Bien sûr, je suis impatient de rentrer à la maison mais je ne peux pas appuyer la persécution des personnes accusées, en vertu d’une Loi sur l’espionnage lorsqu’ils n’ont commis aucun espionnage ».

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: RT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :