A la Une

La Corée du Nord pourrait être en possession de 20 bombes nucléaires d’ici la fin de l’année

© AFP 2016/ JUNG YEON-JE

Dans le sillage de son dernier essai nucléaire, Pyongyang aurait augmenté son enrichissement d’uranium et pourrait avoir assez de matière radioactive pour environ 20 bombes d’ici la fin de l’année.

La Corée du Nord a procédé à son premier essai nucléaire en 2006. Bien que le rendement de ce premier essai ait été estimé à moins d’une kilotonne, la RPDC a fait des progrès importants au cours des dix dernières années. Le test de la semaine dernière était le cinquième et l’on croit avoir mesuré 30 kilotonnes, deux fois la taille de la bombe larguée sur Hiroshima.

Bien que la portée des activités nucléaires de Pyongyang soit impossible à savoir à coup sûr, une nouvelle évaluation par les experts en armement estime que, en plus de stocks de plutonium existant du Nord, l’augmentation de la production d’uranium pourrait donner à la RPDC jusqu’à 20 bombes nucléaires à la fin de l’année.

Selon le rapport, affiché à 38 Nord, les experts estiment que la production accrue, associée à des gisements d’uranium abondants du Nord, a probablement donné au pays environ 150 kilogrammes (330 livres) d’uranium de qualité par an, assez pour faire sept armes nucléaires.

Les experts prédisent également que la Corée du Nord a la capacité de monter ces dispositifs nucléaires sur les missiles.

«Avec les deux essais nucléaires réussis cette année, nous devons supposer que la RPDC a conçu et démontré des ogives nucléaires qui peuvent être montés sur une partie de ses courtes portées et peut-être des missiles à moyenne portée, » indique le rapport, rédigé par Siegfried S. Hecker.

« Sa capacité à aligner un ICBM équipé d’une ogive nucléaire capable d’atteindre les États-Unis est encore loin – peut-être 5 à 10 ans, mais probablement faisable si le programme est sans contrainte. »

Un rapport récent de la firme privée de renseignement Soufan Group estime que Pyongyang pourrait avoir un missile balistique de l’arme nucléaire dans les quatre prochaines années.

« Il n’y a pas de vérification publique de la revendication de la Corée du Nord à avoir miniaturisé une ogive nucléaire pour un missile balistique, mais les estimations indiquent qu’il se fera probablement d’ici à 2020. »

Le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord a gagné des critiques acerbes de la communauté mondiale. Déjà face à de lourdes sanctions pour un test similaire en Janvier, ainsi que plusieurs essais de missiles balistiques, les responsables américains ont menacé de mettre en œuvre des sanctions supplémentaires sur la nation isolée.

En signe de solidarité avec la Corée du Sud, le Pentagone a lancé une paire de bombardiers B-1B Lancer à capacité nucléaire sur la base aérienne d’Osan mardi. Les responsables nord-coréens ont rejeté la démonstration de force.

« Ils bluffent que le B-1B sont assez pour lutter contre une guerre nucléaire tous azimuts », a indiqué une déclaration de l’Agence coréenne centrale de Nouvelles (Korean Central News Agency) d’Etat de la Corée du Nord.

« Les impérialistes américains continuent à laisser leurs bombardiers stratégiques nucléaires survoler la Corée du Sud dans le but de chercher une occasion de monter une attaque nucléaire préventive. »

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :