A la Une

Les Etats-Unis massacrent des soldats anti-ISIS syriens

L’œil des taureaux! Massacre de précision  des troupes anti-ISIS !!

Les États-Unis d’Amérique ont admis qu’ils ont tué les troupes syriennes lors du « ciblage » de l’Etat islamique. Soyons honnêtes: les Etats-Unis d’Amérique ont massacré environ 80 soldats des troupes syriennes et blessé [au moins] 100 autres, lorsqu’ils effectuaient [semble-t-il] une opération anti-terroriste réussie contre ISIS et ne se sont arrêtés que parce que la Russie a informé le commandement militaire.

« Nous, nous arrêtâmes l’attaque lorsque nous avons été informés par la Russie qu’il était possible que nous frappions le personnel du régime et des véhicules militaires syriens. » Ce sont les mots de l’ambassadeur américain aux Nations Unies, Samantha Power, qui a donné une leçon dans l’insolence, l’arrogance et la stupidité droguée aujourd’hui, au moment où elle a admis que son pays avait perpétré le massacre.

Le refus obstiné de Washington de coopérer contre les terroristes

Moscou se réfère au « refus obstiné » des Etats-Unis à coopérer dans des attaques coordonnées contre l’État islamique. N’est-ce pas étonnant? Après tout, qui a envahi l’Irak? Sous le nez et le regard de l’État islamique apparaissant et se propageant à travers l’Irak et la Syrie? Et la Libye? La Libye? Vous savez, le pays avec le plus haut indice de développement humain en Afrique, les Etats-Unis l’ont renvoyé à l’âge de la pierre, et qui est maintenant grouillé de terroristes. Qui a utilisé l’avion banalisé pour déposer des fournitures et des munitions à l’État islamique chaque fois qu’il se trouve en face d’une forte résistance contre les Kurdes ou les forces armées arabes syriennes? Moscou a qualifié le massacre comme étant sur la « frontière entre la négligence criminelle et la connivence directe avec les terroristes de l’Etat islamique », tandis que la Syrie dénonce l’ »attaque grave et flagrante sur la Syrie et son armée », qui est « la preuve ferme du soutien américain à Daesh et d’autres groupes terroristes ».

« Nous nous arrêtâmes l’attaque lorsque nous avons été informés par la Russie qu’il était possible que nous frappions le personnel du régime et des véhicules militaires syriens. » Traduction: Les Etats-Unis d’Amérique, soit ne savent pas ce qu’ils font, ou bien n’ont aucun contrôle sur leurs armes de précision, ou bien ont été entrain de cibler les forces syriennes sur l’objectif, parce qu’elles menaçaient d’anéantir les terroristes de l’Etat islamique. Dans le cadre de leur propre aveu, ils cessent de massacrer les troupes combattant les terroristes quand la Russie, leur a dit, un peu comme ils utilisent des fusées russes pour rendre visite à leurs astronautes à la Station spatiale internationale.

Un massacre de précision classique US

Le massacre de précision par les Etats-Unis, qui prétendent qu’ils utilisent seulement les armes de précision, a été réalisé par deux A-10s et deux F-16 lâches volants, dans une base à Deir el Zour, est de la Syrie. L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a cité le chiffre que 80 soldats ainsi assassinés et plus de 100 blessés. Le résultat de la frappe est que les combattants de l’Etat islamique, au lieu d’être anéantis, ont été en mesure de renforcer leurs positions.

La réaction de la Maison Blanche? Pourquoi, pour se lancer à travers la Russie, bien sûr. Les Etats-Unis ont exprimé leur « regret », mais n’ont pas présenté des promesses pour indemniser les familles des soldats, qu’ils ont massacrés dans leur attaque illégale. L’affirmation selon laquelle «Nous arrêtâmes l’attaque lorsque nous avons été informés par la Russie qu’il était possible que nous frappions le personnel militaire du régime syrien et des véhicules» est la preuve que le renseignement américain est nul, que l’armée américaine suce ou pire, que les militaires et le renseignement des États-Unis sont un groupe de meurtriers qui ont ouvertement pris parti pour les terroristes islamistes parce que leurs «terroristes modérés» ont obtenu leurs mégots qui leur ont été remis par les forces de police et de sécurité syriennes. Il semble que le régime à Washington n’a aucun respect pour les services de sécurité ou d’urgence.

Les insolences droguées de Samantha Power

Pire encore, la réaction de Samantha Power. Il est inconcevable qu’un pays avec 300 millions de citoyens puisse nommer quelqu’un avec un tel degré d’arrogance droguée à une telle haute position. En fait, avec un porte-parole comme Samantha Power, il est peu surprenant que les États-Unis soient détestés universellement et que tant de citoyens américains mentent sur étant des Canadiens quand ils s’aventurent à l’étranger. Dans un affichage de pur, insolences cochonnées, elle a accusé la Russie de  » grande mise en scène (grandstaging) »: « La Russie a vraiment besoin d’arrêter le score du point pas cher et la démagogie et les cascades et de se concentrer sur ce qui compte, ce qui est la mise en œuvre de quelque chose que nous avons négocié de bonne foi avec eux. » Ce qui importe est le ciblage des terroristes et ne pas les soutenir en ciblant les forces armées syriennes. Si le point gagnant (scoring) est pointé sur les soldats que les Etats-Unis ont massacré pour défendre des terroristes, alors peut-être Mme Power devrait elle-même, et sa mère, se présenter aux forces terroristes que son pays soutient en Syrie et ensuite se plaindre quand elle et les siens reçoivent le même traitement innocent que les femmes et les filles syriennes ont reçu des mains de ses petits chéris.

Et maintenant la cerise sur le gâteau: « Cela dit, même selon les normes de la Russie, la doublure de ce soir, un coup rempli de moralisme et de démagogie est particulièrement cynique et hypocrite. » Même selon les normes de la Russie? Quelles normes sont celles-ci, la Russie a-t-elle envahi l’Irak? Est-ce que la Russie a commis une double attaque atomique terroriste contre les villes pleines de civils innocents? Est-ce que la Russie a mitraillé les structures civiles avec du matériel militaire en Irak, en Libye? Est-ce que la Russie a versé le Napalm sur les enfants qui hurlaient fuyant leurs maisons? Peut-être que nous pouvons dire que même selon les normes de Washington, Samantha Power est le pire type de parasite déshonorant l’Organisation des Nations Unies de sa présence non désirée et dégoûtante.

Conclusion: Samantha Power n’est pas une diplomate. Elle tête de cochon, pas cher, grossière, wannabe sans instruction, un voyou, une parvenue et une insulte à la diplomatie à long terme. Elle n’est pas une ambassadrice. Elle est une excuse effrayante, ignorante et extrêmement insolente pour une diplomate, la gloire de ce dont elle ne pourra jamais atteindre dans un million d’années. Elle, comme la politique extérieure du pays qu’elle représente, est semblable à une, puante, créature répugnante pleurnicharde rampante hors d’un égout et répandant la boue partout où elle glisse. Le beuglement d’une désespérée, salope affamée-fissurée devant une maison prostituée est plus logique que les diatribes juvéniles légères d’une diplomate échouée comme Power. Qui représente-elle? Obama? Les chiffres, les chiffres …

Dans ce cas, Samantha Power couvre pour … assassiner. La vérité, toute la vérité et rien que la vérité? Les États-Unis d’Amérique ont massacré ou blessé plus d’une centaine de soldats, lorsqu’ils ils sont allés travailler pour lutter contre les terroristes. Comment le personnel militaire des États-Unis se sent-il sur ce sujet? Comment la communauté diplomatique internationale se sent-elle à propos de Samantha Power?

FRAMBOISE…

Assez…

Timothy Bancroft-Hinchey

Twitter: @TimothyBHinchey

timothy.hinchey@gmail.com

* Timothy Bancroft-Hinchey a travaillé en tant que correspondant, journaliste, rédacteur en chef adjoint, rédacteur en chef, rédacteur en chef, directeur, chef de projet, directeur exécutif, associé et propriétaire de publications hebdomadaires, mensuelles et annuelles imprimées et en ligne tous les jours,, stations de télévision et des groupes de médias imprimé, diffusé et distribué en Angola, Brésil, Cap-Vert, le Timor oriental, la Guinée-Bissau, le Portugal, le Mozambique et São Tomé-et-Principe Isles; publication de dialogue du ministère russe des Affaires étrangères et Publications du ministère des Affaires étrangères cubain. Il a passé les deux dernières décennies dans des projets humanitaires, reliant les communautés, travaillant sur le document et le catalogue de disparition des langues, des cultures, des traditions, de travailler en réseau avec les communautés LGBT aidant à mettre en place des refuges pour les victimes de violence ou de la peur des victimes et en tant que partenaire des médias avec les Femmes de l’ONU, travaillant à promouvoir le projet Femmes de l’ONU pour lutter contre la violence sexiste et lutter pour une fin du sexisme, du racisme et de l’homophobie. Végétalien, il est également un partenaire média de Humane Society International, luttant pour les droits des animaux. Il est directeur et rédacteur en chef de la version portugaise de Pravda.Ru.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Pravda.Ru

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :