A la Une

Veut-on détourner les regards des frappes meurtrières contre les soldats de Damas par l’US Air Force ?

Camions du Croissant-Rouge syrien, détruits par raids aériens dans la province d’Alep. (AHMAD HASAN / ANADOLU AGENCY)

Un convoi humanitaire onusien a été bombardé tout aussi dans l’obscurantisme. Qui en est le véritable auteur se cachant dans l’ombre ? Les accusations contre Damas pour l’attaque du convoi humanitaire de l’Onu près d’Alep ne tiennent pas debout, selon Sergueï Lavrov.

Certaines parties prenant part au conflit syrien sans y être officiellement invitées, collaborant étroitement avec les assaillants depuis le début du conflit, accusent Damas ou Moscou d’avoir bombardé le convoi humanitaire, au moment où la polémique fuse sur les tueries traitresses des avions de l’US Air Force contre les troupes de l’Armée Arabe Syrienne, drôle de coïncidence.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a qualifié ces accusations de gratuites, sans fondements, ne se reposant sur aucune base réelle. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a aussi réfuté catégoriquement ses allégations mensongères sur la chaîne de télévision Russie-1.

serguei-lavrov

Sergueï Lavrov, Chef de la diplomatie russe / © TIMOTHY A. CLARY Source: AFP

Le chef de la diplomatie russe précise que les hauts responsables de l’Armée russe ont formellement déclaré que les avions de combat russes n’étaient pas présents à cet endroit.

De même l’aviation syrienne n’était pas en capacité de le faire, du fait que le convoi circulait dans la nuit et que les avions syriens ne « volent pas de nuit », n’ayant pas cette possibilité ou capacité de manœuvrabilité. De plus l’attaque s’est déroulée après que le fret humanitaire ait livré son  chargement à Alep. L’Australie un allié très proche de Washington conseille plutôt aux Etats-Unis de ne pas aller vite en besogne en accusant trop vite sans preuves, selon l’Agence Sputniknews.

Ce convoi humanitaire du Croissant-Rouge syrien et de l’Onu a été attaqué dans la nuit de lundi à mardi, subissant des frappes aériennes à Ourm al Koubra, au nord-ouest d’Alep, ayant permis aux terroristes de conquérir du terrain dans le district 1070 d’Alep. Pourtant pour que la livraison se fasse dans les quartiers est d’Alep, une concertation a eu lieu entre les autorités syriennes et l’« opposition  armée ». Cette action malveillante et mesquine, selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a tué un responsable de l’opération et plus de 20 civils.

Personne n’a pensé pour l’instant d’accuser les forces de la coalition militaire conduite par les Etats-Unis qui possèdent une aviation opérant sur place, ayant même par traitrise bombardé les forces syriennes officielles et laissé les terroristes gagner du terrain, et même les turcs ou les israéliens qui de temps en temps opèrent en Syrie. Les bombardements ayant été aériens, il n’est pas possible d’accuser directement les militants terroristes ou ceux dits « modérés ». Cela ne peut se faire qu’avec des complicités de certaines puissances.

Source : RT France

La difficulté d’indexer directement des responsables vient du fait que malgré l’enregistrement des images, les militaires russes n’arrivent pas à déterminer après analyse le moment précis de l’impact qui semble n’avoir pas été filmé.  Le ministère russe de la Défense indiquent néanmoins qu’un drone appartenant à la Coalition américaine avait décollé de la base turque d’İncirlik et a survolé au-dessus de la zone où le convoi humanitaire a été attaqué.

On sait depuis que les drones américains sont souvent armés et visent les civils dans d’autres champs de batailles, est-ce possible qu’il en soit ainsi pour cet incident? Un autre élément troublant est, les images montrent que l’incendie du convoi a coïncidé avec le moment de l’offensive menée par les djihadistes du Front al-Nostra à Alep.

Cela pourrait encore prouver l’existence de forces aériennes tapies dans l’ombre prêtes à opérer des actions de sabotage sans viser les terroristes. Si ce bombardement serait d’origine terrestre, l’implication des terroristes ne saurait être écartée. Que sont devenus les canons et véhicules armés qui accompagnaient le convoi, ont-ils aussi été bombardés?

Le professionnalisme dont font montre les Forces aériennes russes ou syriennes écartent l’hypothèse d’une action de leur part. Car non seulement elles vérifient minutieusement les cibles à viser lors des opérations, mais aussi elles n’ont aucun intérêt à viser des convois humanitaires.

Provocations des combattants extrémistes contre les troupes syriennes en plein cessez-le-feu dans la province de Lattaquié et la région de Kobané / Source : Sputnik

Le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov croit d’ailleurs qu’il y a eu une provocation le 19 septembre selon RT, en bombardant le convoi humanitaire composé de 31 camions près d’Alep et demande qu’il y ait une véritable enquête impartiale, lors d’une réunion du Conseil de Sécurité (CS) de l’ONU du mercredi 21 septembre. Moscou a même présenté toutes les données en sa possession sur cette attaque au Conseil de sécurité.

Seules des parties voulant semer le trouble dans les esprits peuvent avoir entrepris de telles actions basses. Cela se passe ainsi depuis le début de ce conflit. Les combattants extrémistes et leurs parrains ne respectent jamais rien, ni les accords, ni la vie humaine, ni les organisations internationales, ni les lois internationales, ni les règles du jeu, ni les cessez-le-feu. Les groupes de l' »opposition » dont la liste a été présentée au CS ont violé 300 fois la cessez-le-feu  parmi lesquels se trouve Ahrar al-Sham.

Il n’est pas possible pour les Forces Armées Syriennes dont l’objectif est de récupérer tous les centimètres carrés de leur territoire de se retirer des zones conquises, en vertu d’une ruse mise en place par les forces adverses pour tenter de la doubler en occupant les espaces libérés, sachant que la récupération des terrains perdus, réclament des sacrifices supplémentaires qui auraient pu être évités en économisant les forces, les matériels et équipements et énergies perdues.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :