A la Une

La Russie renonce aux ports des pays baltes qui risquent de perdre 1 md EUR

© Sputnik. Andrei Aleksandrov

La Lettonie, l’Estonie et la Lituanie perdront plus d’un milliard d’euros de revenus permanents quand la Russie renoncera complètement à leurs ports pour exporter ses produits pétroliers.

Le PDG du groupe russe Transneft Nikolaï Tokarev a déclaré lors d’une rencontre avec le président Poutine le 20 septembre que la Russie se préparait à reprendre le monopole de ses exportations portuaires de pétrole, notamment via les ports d’Oust-Louga, de Primorsk et de Novorossiïsk.

Comme l’a constaté le service de presse du port de la capitale lettone Riga, la Lettonie sera la première à en pâtir.

« A court terme, dans une période d’un à deux mois, les pertes peuvent varier de 40,6 à 57,2 millions d’euros », a annoncé un porte-parole du port.

Rappelons qu’il y a dans les pays baltes six grands ports. En un an, un seul port peut perdre jusqu’à 300 millions d’euros. En tout, les pertes pourraient bien dépasser un milliard d’euros.

Selon l’analyste économique letton Aleksandr Butskovski, la situation s’est aggravée pour des raisons politiques.

« Au début, les sanctions économiques réciproques de l’Union européenne et de la Russie n’ont pas exercé d’impact notable sur le fonctionnement des ports lituaniens, lettons et estoniens, mais la décision de Moscou de cesser, d’ici 2018, l’exportation de ses produits pétroliers par les ports des pays baltes peut changer complètement la donne », a déclaré l’expert devant les journalistes.

Il l’explique en grande partie par la position antirusse des États baltes qui sont les premiers à approuver les sanctions économiques visant la Russie et ne cessent même de réclamer l’élargissement de ces mesures restrictives.

« Pourtant, une bonne partie des revenus de ces pays proviennent justement du transit du pétrole et des marchandises russes (…) Si le transit russe par les ports de la Lettonie, de la Lituanie et de l’Estonie est totalement bloqué, ces pays perdront des millions et des millions d’euros de revenus, mais aussi et surtout de très nombreux emplois, ce qui débouchera sur un chômage immense, ce qui serait une vraie catastrophe », prévoit M. Butskovski.

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :