A la Une

Damas: les terroristes quitteront Alep par les corridors ou seront éliminés

© Sputnik. Mikhail Voskresenskiy

Pour résoudre la situation à Alep, les terroristes doivent quitter la ville à travers les corridors spéciaux, sinon ils seront éliminés, a déclaré l’ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad, tout en ajoutant que Damas et Moscou continueraient à coopérer dans la lutte contre le terrorisme.

« Je crois que la solution à ce conflit est de sortir tous les peuples ainsi que les militants par le biais des corridors spéciaux. S’ils ne veulent pas le faire, nous devrons les éliminer », a indiqué l’ambassadeur à la chaîne russe Rossiya 24.

Il a également ajouté que Damas allait continuer à coopérer avec Moscou dans la lutte contre le terrorisme, alors que le dialogue avec les pays qui soutenaient les terroristes dans le pays n’était pas possible.

« Bien sûr, nous allons essayer de poursuivre notre coopération avec nos amis russes pour lutter contre l’extrémisme. La participation (l’engagement de l’aviation russe dans la lutte contre les groupes terroristes, ndlr) de la Russie s’est effectuée juste au bon moment, elle est très efficace », a affirmé M. Haddad.

Les États-Unis ne font que déclarer leur engagement dans la lutte contre le terrorisme en Syrie, mais ils ne prennent pas les mesures appropriées, selon l’ambassadeur syrien.

« La question est de savoir si les États-Unis veulent lutter contre le terrorisme ou non. Nous avons entendu beaucoup de déclarations des États-Unis à cet égard, mais on ne voit pas de résultat. Les États-Unis ne veulent pas diviser les organisations d’opposition et terroristes », a-t-il lancé.

En outre, M. Haddad a nié toutes accusations selon lesquelles Damas était impliqué dans le récent bombardement d’un convoi onusien près d’Alep.

Pour éviter un bain de sang, l’armée syrienne a proposé le 2 octobre aux djihadistes encerclés à Alep de quitter les quartiers orientaux de la ville tout en leur garantissant un passage en toute sécurité.

Les forces régulières syriennes contrôlent actuellement près de 50% de la ville d’Alep, la deuxième ville syrienne après la capitale, Damas.

Le 22 septembre dernier, le commandement de l’armée a annoncé le lancement d’une opération militaire dans la partie orientale d’Alep, tenue par les djihadistes.

Source : Sputniknews

Coïncidence? La coalition US frappe des milices qui se battent contre Daech

1026469859

© AP Photo/ Senior Airman Matthew Bruch, US Air Force

Mercredi, les milices irakiennes ont été frappées près de Mossoul par la coalition internationale dirigée par Washington. Selon le porte-parole des milices, lors du raid, les combattants se battaient contre les islamistes de Daech, qui ont pu s’enfuir grâce aux actions de la coalition. Quelle coïncidence!

Le 5 octobre, les milices irakiennes qui se battent sous le drapeau de l’Irak dans la région de Kayara près de Mossoul ont été touchées par une frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. 18 combattants ont été tués.

Selon le porte-parole des milices, Thu El-Fiqar Al-Baldawi, ce raid s’est passé en plein jour alors que les milices se battaient contre de petites unités de Daech dirigées par de hauts dirigeants. Les terroristes transportaient des armes de Mossoul au sud de Ninive quand ils été attaqués et encerclés par les milices. Après trois heures d’affrontement, des avions de la coalition ont attaqué les milices qui se battaient sous le drapeau irakien, épargnant les militants de Daech sous leurs drapeaux noirs.

« Ce combat n’a pas eu lieu dans une forêt, dans une zone difficilement visible. La bataille a eu lieu dans une zone ouverte où on peut clairement distinguer depuis le ciel les parties en présence. Les militants de Daech ont percé l’encerclement et ont réussi à s’échapper avec leurs dirigeants. Les avions qui ont frappé les milices n’ont pas attaqué les militants de Daech fuyant dans leurs voitures », a raconté M. Al-Baldawi.

Selon lui, ce n’est pas la première fois que la coalition attaque les milices populaires. La même chose s’est déjà passée à Tikrit, à Samarra, à Baïji, à Falloujah et dans d’autres villes de la province d’Al-Anbar.

L’attaque de ce mercredi a eu lieu alors même que la coalition coordonne ses actions avec les forces armées américaines déployées dans le sud de Ninive sur la base de Kayara, ces dernières connaissant bien les divisions des milices.

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :