A la Une

Les Etats-Unis se comportent «comme une furieuse bande de lyncheurs de l’Ouest» en Syrie + Rétablissement de la présence militaire russe au Vietnam et à Cuba?

© AFP 2016/ GEORGE OURFALIAN

Commentant le récent renouvellement des hostilités dans la ville syrienne d’Alep, l’expert militaire russe et analyste politique Ivan Konovalov a déclaré à Radio Sputnik pourquoi la simple idée de l’armée gouvernementale syrienne de libérer la ville « jette Washington dans un accès de colère ».

Dans une interview avec Radio Sputnik, le directeur du Centre d’études stratégiques Tendance Ivan Konovalov a expliqué que les États-Unis semblent vivre selon les lois sauvages de l’Ouest.

« Le comportement des États-Unis a récemment commencé à chercher «comme un lynchage sauvage de l’Ouest, » a-t-il dit à Sputnik.

Le politologue a expliqué que la pratique préférée des colons du Far West était la loi dite Lynch (sauvage): punissant quelqu’un pour des crimes présumés ou délits généralement par la mort sans procédure légale.

Il a ajouté que les États-Unis semblent suivre vraisemblablement la même pratique de nos jours en Syrie. Ils sont rapides à étiqueter la Russie ou le gouvernement syrien et commencer les accusations sans apporter aucune preuve.

«Si nous nous rappelons ce que les États-Unis allèguent juste après l’attaque contre le convoi humanitaire à Alep en Syrie, ils ont dit qu’il n’y avait pas de preuve, mais qu’ils croyaient encore que c’était la Russie. Et puis ils propagent cela sur la scène internationale», a déclaré l’expert.

L’analyste politique a également noté que le Département d’Etat des Etats-Unis et du Pentagone ont récemment commencé à prétendre que la Russie a pris le crédit des activités exercées par les États-Unis en Syrie.

Tout en expliquant pourquoi il est si important pour les États-Unis de blâmer si vite la Russie, Konovalov a déclaré que les États-Unis ne peuvent tout simplement pas se permettre d’admettre leurs erreurs en Syrie. Voilà pourquoi ils continueront d’écarter toutes les preuves de la non-implication de la Russie dans les attaques.

«Si les États-Unis admettent qu’ils étaient tout à fait en tort d’accuser la Russie de l’attaque contre le convoi humanitaire, il faudra donc admettre que la Russie soutient l’armée syrienne dans ses tentatives de pleinement libérer Alep des terroristes», a expliqué l’expert.

La libération d’Alep, à son tour, aura pour effet de changer le cours de la guerre en Syrie, a-t-il dit. Les États-Unis ne peuvent pas se permettre que cela se produise, ce qui explique pourquoi ils sont si hystériques au sujet de la situation actuelle.

« Leur politique déjà échouée sera alors un échec total dans tous les aspects – politique et militaire », a-t-il à dit Sputnik.

Il a également souligné que les États-Unis continuent de spéculer sur leur soi-disant plan B, mais, en fait, ils n’ont pas de plan de sauvegarde.

« Le plan B existe seulement dans les films d’Hollywood. Dans la vraie vie, les États-Unis n’ont aucun Plan B. Les politicien des États-Unis l’ont mis en place sur ces films, donc ils perçoivent la vie comme si elle est dans un film, » a-t-il dit.

L’expert a ensuite cité comme exemple une attaque imaginaire d’une opération offensive de drone: un opérateur est assis quelque part à Miami en regardant les photos d’un drone volant quelque part en Afghanistan. Il voit un certain bâtiment et il ne se soucie pas si c’est une école ou s’il y a un mariage qui aura lieu à cet endroit (là), il frappe juste, tout comme si c’était un film.

Ivan Konovalov a suggéré que l’attitude américaine dans la vie ressemble à son plan B: « ils essaient d’effrayer tout le monde, brouiller les pistes. » la politique américaine envers les autres n’a jamais fait preuve de souplesse, a-t-il dit.

«Leur postulat principal ressemble à cela» : vous n’avez pas de démocratie? Ensuite, nous arrivons pour vous », a-t-il dit, ajoutant que Washington n’a jamais montré aucun signe pour l’abandon de cette perspective.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Le Kremlin explique ses plans pour rétablir sa présence militaire au Vietnam et à Cuba

1027024429

© Sputnik. Vladimir Astapkovich

Moscou se penche sur le rétablissement de sa présence militaire au Vietnam et à Cuba, où il disposait naguère de bases, a déclaré Nikolaï Pankov, vice-ministre de la Défense. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a attribué le retour possible des bases militaires russes à Cuba et au Vietnam à l’aggravation de la situation internationale.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a souligné que la situation internationale était assez mobile et non statique, alors qu’au cours des deux dernières années, des changements importants ont eu lieu dans les affaires internationales et dans le régime de sécurité internationale.

« Bien sûr, tous les pays, selon leurs intérêts nationaux, évaluent ces changements et prennent certaines mesures en conformité avec ce qu’ils jugent bon », a noté M. Peskov.

Vendredi, le vice-ministre russe de la Défense Nikolaï Pankov a déclaré à la Douma d’État (chambre basse du parlement russe) que, dans le contexte du renforcement des contingents de l’Otan près des frontières russes, la Russie se penchait sur le rétablissement de sa présence militaire au Vietnam et à Cuba, où elle disposait naguère de bases.

Selon lui, à l’heure actuelle, le ministère russe de la Défense étudie la possibilité de revenir sur la décision de supprimer les bases qui se trouvaient dans ces pays auparavant. Des bases soviétiques et russes étaient déployées à Cuba et au Vietnam jusqu’en 2002. La ville de Cam Ranh (Vietnam) abritait une base de la marine russe, alors qu’à Lourdes (Cuba) était déployée la principale station radar de renseignement soviétique puis russe.

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :