A la Une

Syrie: la Russie met son veto au projet de résolution français (vidéo)

© Flickr/ Steve Calcott

Onze pays membres du Conseil de sécurité ont soutenu le texte, la Chine et l’Angola se sont abstenus alors que la Russie et le Venezuela se sont opposés à la proposition française.

La Russie a bloqué ce samedi le texte de la résolution de l’Onu sur le cessez-le-feu à Alep, proposé par la France empêchant ainsi son adoption.

«Le projet de résolution n’a pas été adopté en raison du vote négatif d’un membre permanent du Conseil de sécurité de l’Onu», a déclaré le représentant russe permanent auprès de l’Onu Vitali Tchourkine.

« Le projet français attribue toute la culpabilité du regain des tensions en Syrie aux autorités syriennes », a-t-on déclaré au ministère russe des Affaires étrangères.

Avant le vote, le représentant russe a fait savoir que la Russie était opposée au projet français et proposerait un projet de résolution alternatif concernant la Syrie.

Cependant, le Conseil de sécurité a rejeté pour sa part le texte présenté par Moscou.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les propositions soumises par la Russie en vue de trouver un compromis ont été sacrifiées en faveur du renversement du gouvernement syrien.

«Le texte de la résolution rédigé avec une apparente tutelle de Washington a été présenté immédiatement après la suspension par les États-Unis des accords bilatéraux sur la Syrie, déformait brutalement l’état des choses réel et revêtait un caractère politisé, non-équilibré et unilatéral».

Toujours selon la même source, le projet français ne prenait pas en considération le fait selon lequel la crise syrienne avait été provoquée intentionnellement, lorsque les rebelles avaient renoncé en août et en septembre de laisser passer les convois humanitaires menaçant d’ouvrir le feu.

« Il serait inadmissible que la Syrie répète le sort de l’Irak ou de Libye », a-t-on expliqué au ministère. Et de rappeler: la déstabilisation du Proche-Orient qui a débouché sur l’apparition de l’État islamique ainsi que sur celle de nouvelles réincarnations du Front al-Nosra a commencé par l’intervention dans ces pays.

« Dommage que l’histoire n’apprenne rien à certains de nos partenaires ».

Source: Sputniknews

Le CS de l’Onu rejette le texte sur la Syrie présenté par la Russie

1020527903

© REUTERS/ Lucas Jackson

Le Conseil de sécurité de l’Onu a rejeté le projet de résolution sur la Syrie présenté par la Russie.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a rejeté samedi le projet de résolution sur la Syrie présenté par la Russie, qui assure la présidence du Conseil de sécurité en octobre.

« Le projet n’a pas été adopté, parce qu’il n’a pas recueilli le nombre requis des voix », a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu Vitali Tchourkine.

Quatre des 15 pays membres du Conseil de sécurité — la Russie, le Venezuela, l’Égypte et la Chine — ont appuyé ce texte proposant de soutenir l’initiative de l’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie Staffan de Mistura concernant le retrait des terroristes d’Alep.

Neuf pays ont rejeté le texte, dont la France, les États-Unis et le Royaume-Uni, qui avaient voté peu avant en faveur d’un texte concurrent présenté par la France. L’Angola et l’Uruguay se sont abstenus.

Ce vote a suivi celui sur un projet de résolution proposé par Paris et bloqué par Moscou.

Le projet de résolution russe soutient l’initiative de l’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie Staffan de Mistura concernant le retrait des terroristes d’Alep et réclame l’instauration immédiate d’une cessation des hostilités, notamment dans cette ville. Il appelle également à appliquer les accords russo-américains sur la Syrie intervenus le 9 septembre.

Le texte russe souligne également la nécessité de faire au plus vite le distinguo entre les forces de l’opposition modérée et les terroristes du groupe Front al-Nosra.

L’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a appelé jeudi les 900 combattants de l’organisation djihadiste Front Fateh el-Cham (ex Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda) à quitter l’est d’Alep. « Si vous décidez de partir en toute dignité et avec vos armes (…) je suis personnellement prêt à vous accompagner », a affirmé M. de Mistura.

Source: Sputniknews

Bataille urbaine de chars: l’Armée arabe syrienne lance l’offensive contre les militants de l’opposition près de Damas

Images tournées vendredi à Al-Hamah, dans la campagne près de Damas, capture de violents combats entre l’armée arabe syrienne (AAS) et des militants de l’opposition. Des coups de feu lourds et les bruits d’explosions peuvent être entendus sur les images, les flots de fumée épais autour des bâtiments environnants. Les tanks peuvent également être vus dans les rues de Al-Hamah, quand ils prennent part à l’opération. Selon les médias locaux l’AAS a lancé une offensive sur les positions de l’Armée syrienne libre (ASL) et des groupes affiliés dans la région, après que les combattants de l’opposition aient violés l’accord de paix en refusant de se retirer de Al-Hamah.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :