A la Une

Les Philippines menacent les Etats-Unis de mettre fin à leurs relations, disent «ne nous traiter pas comme un paillasson»

© AFP 2016/ Saul LOEB MANMAN DEJETO

L’Alliée de longue date des États-Unis auxquelles Washington est tenu de défendre en cas d’un conflit par la force des traités, a indiqué qu’elles « peuvent toujours aller en Chine » si elles se trouvent contrariées par les Etats-Unis.

Le samedi, les plans des patrouilles conjointes des Etats-Unis et les Philippines et les exercices navals dans la mer de Chine méridionale ont été mis en attente et 107 soldats américains responsables de l’exploitation des drones de surveillance djihadistes de surveillance dans le pays seront bientôt invités à évacuer le pays par une déclaration du chef de la Défense des Philippines, dans un développement géopolitique qui compromet la capacité de Washington à exercer une influence dans le Pacifique.

L’annonce est venue après que le président Rodrigo Duterte ait dit qu’il voulait que le dernier débarquement amphibie des Etats-Unis et les Philippines sur la plage, soit le dernier de sa présidence de six ans avec des plans pour mettre fin aux 28 exercices militaires annuels réalisés en partenariat avec les forces américaines sur le pays île chaque année.

«Cette année sera la dernière,» a déclaré Duterte dans sa ville natale de Davao. « Aussi longtemps que je suis là, ne nous traitez pas comme un paillasson parce que vous serez désolés pour cela. Je ne vais pas vous parler. Je peux toujours aller en Chine. »

Le chef controversé, souvent appelé le « Donald Trump des Philippines, » qui a mené une guerre violente contre la drogue ayant entraîné des milliers d’exécutions extrajudiciaires, a dit que le président américain Barack Obama pourrait « aller en enfer » plus tôt cette semaine, après l’avoir préalablement appelé un «fils de pute» et se moquant du secrétaire d’Etat américain John Kerry comme un fonctionnaire de son administration, en l’appelant un «idiot» et en disant qu’il aurait dû l’insulter plus pour obtenir plus de concessions de Washington.

Le Département d’Etat a rapidement fustigé le style agressif de la diplomatie des Philippines en disant: «Nous pensons que des commentaires comme ceux-ci, s’ils sont ou seront sauvegardés par une action réelle ou non, sont vraiment en contradiction avec la proximité des relations que nous avons avec les gens des Philippines et que nous comptons bien poursuivre ».

L’administration Obama a signalé que malgré les mots laconiques de son allié, les Etats-Unis restent fidèles à ses 65 ans de traité de défense mutuelle avec les Philippines et que les relations entre les deux pays seront capables de résister à la ligne diplomatique.

Les frustrations avec les Philippines viennent à un moment où un autre leader allié stratégique de l’Amérique, la Turquie, a signalé une volonté de passer d’une orientation de la politique étrangère américaine centrée sur la suite du coup d’Etat manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan que Ankara a plusieurs fois accusé les Etats-Unis d’ être complice.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Philippines: Ce serait peut-être les derniers exercices conjoints des Philippines avec les Etats-Unis

Quelques 1.400 soldats américains basés à Okinawa, et 500 membres des Forces armées philippines ont effectué des exercices de débarquements amphibies.

Philippines: les Etats-Unis et les Philippines mènent des exercices de tirs réels dans le «dernier» exercice conjoint

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :