A la Une

Gorbatchev: «le monde approche d’une ligne dangereuse» + Notre commentaire

Notre commentaire

Malheureusement bien que Gorbatchev ait raison en partie sur l’abolition des armes nucléaires, nous le trouvons un peu naïf, les armes chimiques ont été désarmées en Syrie, mais les terroristes et leurs alliés en possèdent sur place et les utilisent contre les populations civiles et l’Armée Arabe Syrienne. Certaines parties ne veulent même pas essayer de comprendre comment les terroristes ont obtenu ces armes et ferment totalement les yeux. Seraient-elles totalement naïves ou plutôt complices dans cette situation inédite, dangereuse pour l’humanité ? Si des grandes Nations comme la Chine et la Russie se débarrassaient avec toutes les autres de ces armes de destructions massives, il s’en trouverait des plus malins qui dans l’ombre bâtissent des plans obscurs pour en garder certaines ou l’essentiel, afin par surprise détruire leurs ennemis intimes imprévoyants. Cette solution ne peut pas être pérenne, sauf si l’on accepte soit l’autodestruction ou de s’en remettre à l’autre pour être détruit. Pour l’heure et pour longtemps encore, elle n’est pas d’actualité, si l’on veut être sérieux, au regard du comportement politique et diplomatique de certains acteurs. Ce que Gorbatchev propose est une situation idéale de la résolution du problème, mais il faut s’adapter à la réalité du terrain.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Gorbatchev: «le monde approche d’une ligne dangereuse»

Situation en Syrie, terrorisme international, tensions dans les relations russo-américaines, essais nucléaires de la Corée du Nord: l’ex-dirigeant de l’URSS appelle à reprendre le dialogue pour éviter l’irréparable.

« Je pense que le monde s’est approché d’une ligne dangereuse. Je ne voudrais pas donner de recettes concrètes, mais je veux dire : il faut s’arrêter. Il faut reprendre le dialogue. Sa cessation a constitué la plus grave erreur », estime Mikhaïl Gorbatchev.

Selon lui, bien qu’il ne soit pas facile d’évoquer aujourd’hui la progression vers un monde sans armes nucléaires, cet objectif représente non pas une utopie, mais une nécessité.

À son avis, il est nécessaire de revenir sur les priorités principales: la réduction des armes nucléaires, la lutte contre le terrorisme, la prévention des catastrophes environnementales.

« Devant de tels défis, tout le reste s’efface », a assuré M.Gorbatchev.

La semaine passée, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret portant sur la suspension de l’accord avec les États-Unis sur le recyclage du plutonium. Cette décision est liée à l’apparition « d’une menace à la stabilité stratégique suite aux actes inamicaux des États-Unis à l’encontre de la Russie », ainsi qu’à l’incapacité des États-Unis à respecter leurs propres engagements dans le domaine du recyclage du plutonium militaire.

En outre, mercredi dernier le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé un décret concernant la suspension de l’accord avec les États-Unis sur la coopération dans les secteurs nucléaires et de l’énergie. Selon le document, une telle décision a été prise en raison des restrictions américaines à la coopération avec la Russie dans le domaine de l’énergie nucléaire.

Toutefois, Moscou s’est réservé le droit de relancer la coopération « lorsque cela sera justifié du point de vue du contexte général des relations avec les États-Unis ».

Source image © Sputnik. Sergey Guneev

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :