A la Une

L’armée égyptienne tue 100 membres de Daesh dans une frappe de rétorsion

© Flickr/ RA.AZ

L’armée égyptienne a tué plus de 100 militants de Daesh dans un raid aérien de trois heures samedi, en représailles à une attaque sur un barrage au nord du Sinaï qui a laissé [sur le carreau] 12 soldats égyptiens morts. L’Armée du Caire a détruit les armureries et les avant-postes des fondamentalistes dans l’offensive.

Dans une déclaration publique, l’armée du Caire a dit: «Un groupe armé d’éléments terroristes a attaqué un point de contrôle de sécurité dans le nord du Sinaï, ce matin, en utilisant quatre roues motrices et [les hommes armés] ont été immédiatement engagés. Nos forces ont tué 15 terroristes. »

La Force aérienne égyptienne a mené la frappe au sud de Sheikh Zoweid et près de Rafah.

Il y a des rapports que certains des radicaux ont tenté d’échapper à des véhicules tous-terrains sous le feu des avions de chasse F-16 de l’Egypte. La frappe de samedi est l’une des plus grandes menées contre Daesh par Le Caire au cours des derniers mois.

La terreur de l’attaque de vendredi a eu lieu à 25 miles de Bir al-Abd, le premier incident dans la région du Sinaï Central, une zone qui est demeurée relativement libre de tout contrôle djihadiste jusqu’à présent. Daesh a pris la responsabilité de l’action qui a tué 12 soldats égyptiens et blessé six, qui ont été traités dans un hôpital de Al-Arish.

Ynetnews rapporte que le président Abdel-Fattah al-Sissi a consolé les familles de la victime et a posté un message sur Facebook disant: «le sang de la nation de l’Egypte a été versé dans les sables du Sinaï, mais le désir et la détermination augmente pour compléter la campagne (contre le les terroristes). »

Après l’attaque, les fondamentalistes ont publié une déclaration affirmant, « Un certain nombre de soldats du califat ont lancé une attaque contre un point de contrôle appartenant à l’armée apostat égyptienne au sud de Bir al-Abd, qui a tué plus de 20 apostats et blessé plus. »

Les extrémistes religieux ont d’abord pris pied dans la péninsule du Sinaï après que le président Mohamed Mursi ait été renversé en 2013 en pleine protestation féroce contre son administration. Mursi a été membre de la confrérie islamique, la plus ancienne organisation islamique du Caire, et son éviction a créé un vide qui a permis aux insurgés islamistes à se faire une présence. Après le coup d’Etat, le groupe a promis l’allégeance à Daesh.

Selon Haaretz, al-Sissi a dit aux journaux égyptiens que la lutte contre [les terroristes] ne prendra pas fin de sitôt, mais il était optimiste quant aux efforts du Caire. Il a dit «Les conditions dans le Sinaï s’améliorent et (nos) efforts se poursuivent parce que la guerre est longue. »

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :