A la Une

La milice du Donbass voit les mercenaires des Etats-Unis, du Canada, des Pays Baltes, de la Pologne dans l’est de l’Ukraine

© Flickr/ U.S. Army Europe

Les unités de reconnaissance de la République populaire autoproclamée de Lugansk ont repéré l’arrivée de centaines de mercenaires étrangers sur la ligne de contact dans l’est de l’Ukraine, a dit le chef d’état-major Oleg Anaschenko de la Milice populaire LPR. Les combattants sont censés provenir de pays, incluant les États-Unis, le Canada, les pays baltes et la Pologne.

«Selon les informations reçues de sources humaines du renseignement dans les colonies près de la ligne de contact, plusieurs centaines de mercenaires des États-Unis, du Canada, des pays baltes et de la Pologne sont arrivés dans la région, armés d’armes de petit calibre et de l’équipement», a déclaré Anaschenko à un briefing, cité par l’agence de nouvelles de la Russie RIA Novosti.

Selon la Milice LPR, trois camps ont été créés dans les colonies de Bobrovskoye et Bobrovo contrôlées par les ukrainiens, près de Severodonetsk. Là, les instructeurs étrangers sont censés être entrain de former du personnel de l’armée ukrainienne dans la reconnaissance, ainsi que dans les combats urbains.

« Nous avons également enregistré la présence de camps d’entraînement dans le village de Schastye [sur la ligne de contact] où des instructeurs américains et polonais enseignent les tireurs d’élites (sharpshooters) et les groupes de sabotage et de reconnaissance pour leurs autres actions sur le territoire de la [Milice] LPR, » a ajouté Anaschenko.

L’agent a également déclaré que la colonie de Polovinkino dans le district de Starobelsk a vu l’arrivée d’environ 150 mercenaires étrangers dans les véhicules hors route [tout terrain], BMP et BTR, armés de fusils d’assaut de fabrication américaine. Selon des sources du renseignement de LPR, des mercenaires étrangers armés avec de petits calibres standards de l’OTAN ont également été repérés dans le village de Trehizbenka dans le quartier Slavyanoserbsk.

«Ces faits confirment à nouveau que les autorités oligarchiques de Kiev n’ont pas l’intention de mener un dialogue pacifique pour résoudre la situation dans le Donbass, mais utiliseront toute possibilité de le déstabiliser, essayant ainsi de détourner l’attention des Ukrainiens de [leurs] nombreux problèmes internes», a conclu Anaschenko .

Le mois dernier, les observateurs de la surveillance spéciale de la Mission de l’OSCE ont confirmé le repérage de mercenaires géorgiens sur la ligne de contact à Lugansk. Les mercenaires ont été signalés être entrain de porter ouvertement les insignes de la Légion ‘Géorgienne’, et parlant géorgien. Trois habitants du village de Troitske ont confirmé que les Géorgiens avaient élu domicile dans les maisons à l’intérieur du village.

Dimanche également, le chef de la République populaire de Donetsk Alexander Zakharchenko a averti que Kiev avait « totalement révoqué » les accords de Minsk sur la paix dans l’est de l’Ukraine, et « pratiquement lancé un nouveau cycle d’hostilités. » En réponse, la milice RDP a mené des exercices en prévision d’éventuelle attaque par les forces de Kiev.

Kiev a initialement lancé son opération militaire dans le sud-est du pays en Avril 2014, après que les habitants aient refusé de reconnaître les nouvelles autorités qui sont arrivées au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat en Février 2014. En Février 2015, un « accord de paix » parrainé par la Russie, l’Ukraine, la France et l’Allemagne est entré en vigueur. Les points clés de l’accord de cessez-le-feu comprennent, le retrait des armes lourdes de la ligne de contact et les réformes constitutionnelles en Ukraine qui décentralisent l’autorité et accordent à la région du Donbass un statut spécial. Le cessez-le-feu a généralement été tenu, avec les deux parties signalant des violations répétées. Les progrès sur la mise en œuvre des accords de Minsk a cependant fait défaut.

Selon l’ONU, la guerre civile ukrainienne a entraîné la mort de près de 10.000 personnes; plus de 22 000 autres ont été blessées, et la guerre a entraîné le déplacement de plus de 2,3 millions de personnes (1,4 million qui ont fui à l’étranger).

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :