A la Une

Les Philippines comprennent la Chine, pas les États-Unis leur «vrai ami»

© AFP 2016/ THOMAS PETER

Le rapprochement entre les Philippines et la Chine va être un casse-tête pour les Etats-Unis, car cela va restreindre son influence sur les liens de Pékin (Beijing) avec Manille.

La récente visite du chef d’Etat des Philippines Rodrigo Duterte en Chine montre que Manille et Pékin ont ouvert un nouveau chapitre dans leurs relations bilatérales, a déclaré le professeur Shen Shishun de l’Institut chinois des études internationales à Sputnik Chine.

Il est peu probable que Washington soit heureux de la coopération naissante entre Pékin et Manille. Il y a un « facteur américain » dans les relations sino-philippines, mais son influence est limitée, a dit Shishun.

« Les Philippines ont réalisé que la Chine est un ami. Auparavant, Manille a mené une politique étrangère à une dimension qui était proche des intérêts de Washington. En conséquence, les liens entre la Chine et les Philippines ont atteint une impasse. Maintenant, le gouvernement philippin comprend l’importance de la coopération avec Pékin. La Chine n’est pas une superpuissance ensemençant le chaos global. Au lieu de cela, Pékin donne à ses partenaires la possibilité de se développer « , a-t-il souligné.

Il est possible que les États-Unis créent des obstacles à la coopération entre la Chine et les Philippines, dans le cadre de sa stratégie de rééquilibrage dans le Pacifique, suggère l’expert. Toutefois, si Washington continue « à propager chaos » cela ne fera que nuire à sa réputation mondiale.

Les pourparlers entre les Philippines et la Chine ont donné lieu à 13 accords de coopération. Les [deux] pays ont également convenu de développer la coopération entre leurs garde-côtes, dans le cadre du dialogue naissant sur les différends territoriaux en mer de Chine du Sud.

Shishun a souligné que la question de la mer de Chine du Sud devrait être le point clé dans les consultations bilatérales.

«Le problème existe et ne doit pas être ignoré. Toutefois, l’approche actuelle du problème est correcte. Duterte a réalisé que le différend peut être résolu seulement à la table de négociation», a déclaré l’expert.

Jusqu’à ce que le différend soit réglé, Manille et Pékin pourraient développer la coopération dans la mer de Chine du Sud. Pékin a déjà proposé de développer conjointement les zones contestées.

Le professeur a noté qu’il y a un certain nombre de domaines pour des efforts conjoints dans la région, y compris le partage des données du renseignement, des actions anti-contrebande, la pêche et l’exploration des ressources de la mer.

En plus du problème de la mer de Chine du Sud, Manille et Pékin ont un potentiel de coopération stratégique dans la région.

« L’analyse de la visite de Duterte en Chine, je voudrais souligner que le leader philippin a réalisé qui est le véritable ami de son pays. Je pense qu’il a déjà pris quelques leçons de la turbulence mondiale actuelle, en particulier la crise syrienne et les efforts pour changer les régimes dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ces développements sont très dangereux pour tous les pays « , a déclaré Shishun.

Contrairement aux États-Unis, la Chine joue un « rôle constructif » dans l’arène internationale, a-t-il ajouté.

« Le chef des Philippines comprend également l’importance des initiatives de la Chine pour les membres de l’ASEAN, y compris le projet de ceinture économique Route de la Soie, l’infrastructure de la Banque asiatique d’investissement et d’une zone de libre-échange entre Pékin et l’ASEAN. En outre, des pays tels que la Malaisie, le Cambodge et la Thaïlande ont également des différends territoriaux avec la Chine, mais en même temps, ils ont une coopération lucrative avec Pékin « , a déclaré l’expert.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Le président des Philippines Duterte annonce la «séparation» avec les Etats-Unis lors de la visite en Chine

Source: RT

Le Président des Philippines Rodrigo Duterte a annoncé sa «séparation» avec les États-Unis, exprimant son désir pour que les Philippines deviennent plus dépendantes de la Chine. Duterte a fait les commentaires pendant le Forum Commerce et Investissement, à Pékin (Beijing) des Philippines et la Chine qui a été présidée par le vice-Premier ministre chinois, Zhang Gaoli. Le leader philippin a exprimé sa volonté de se déplacer loin de l’influence américaine à la fois militairement et économiquement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :