A la Une

Après les hackers, la Russie attaque Washington avec ses trolls

© REUTERS/ Lucy Nicholson

Les USA accusent la Russie non seulement de piratage, mais aussi de «trolling» au plus haut niveau.

Le Kremlin recourt non seulement au piratage, mais également aux attaques des « trolls » chargés d’influencer l’opinion publique lors de la présidentielle américaine en Russie et aux États-Unis, s’est alarmée la chaîne de télévision CNN.

« Pas la première fois de notre histoire, nous nous trouvons dans une situation où notre adversaire, un État étranger, déploie d’énormes efforts pour influencer les résultats de la présidentielle », a lancé la candidate démocrate Hillary Clinton.

Pour l’administration Obama, il est évident que le piratage des courriels du Parti démocrate par les hackers, russes selon elle, représente également une tentative d’ingérence dans la course à la Maison Blanche. Washington a déjà officiellement accusé la Russie d’organiser des attaques des hackers et de dévoiler des informations secrètes.

Donald Trump, lui, n’a pas tardé à ironiser : « Russie, si tu m’entends, j’espère que vous arriverez à trouver les 30 000 emails », une référence au scandale des 30 000 emails envoyés par Hillary Clinton depuis sa boîte privée alors qu’elle était encore secrétaire d’Etat.

En outre, Moscou utilise des « trolls salariés » afin de diffuser en ligne des données fallacieuses, assure CNN.

« La présidentielle américaine est une question clé pour le Kremlin. (…) Sans aucun doute, c’est pour cette raison que les usines à trolls fonctionnent toujours », a confié une ancienne « pirate » en ligne Lioudmila Savtchouk, mentionnant une usine de trolls située à Saint-Pétersbourg.

« C’est si finement adapté aux goûts des internautes qu’on a vraiment du mal à déceler un troll. Mais il s’agit néanmoins de propagande payée pour que les gens aient confiance dans les mensonges du Kremlin », a poursuivi l’ex-« employée ».

Vladimir Poutine a déjà nié toute implication de la Russie, qualifiant toutes accusations de la part de Washington d’ « hystérie électorale ».

La suite sur la source

Source : Sputniknews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :