A la Une

Courriels de Clinton: la Main du Kremlin manipule le FBI

© Sputnik. Vladimi Sergeev

La Main du Kremlin est non seulement de mèche avec le FBI, mais les agents poutiniens ont fait de sorte que le Bureau fédéral d’enquête révèle de nouveaux détails sur les messages privés de la candidate démocrate, à en croire du moins les partisans d’Hillary Clinton.

La Russie a déjà l’habitude d’accumuler les accusations venant de ses partenaires d’outre-Atlantique. Cependant, cette fois-ci, l’imagination de certains est allée un peu trop loin.

Il se trouve en effet que Moscou aurait influencé le FBI afin de rouvrir l’enquête sur l’utilisation d’un serveur privé pour la correspondance classée confidentielle de l’ancienne secrétaire d’État américaine, fustigent les alliés d’Hillary Clinton.

« Comment le FBI a-t-il trouvé ces documents? Où sont-ils maintenant? Nous avons maintenant suffisamment de questions à poser à la Russie et à WikiLeaks sur les documents volés. Nous ignorons si quelqu’un (des employés du renseignement américain, ndlr) aurait été manipulé. Sinon, comment expliquer que le FBI a rouvert l’enquête sur ces documents après qu’elle (Hillary Clinton) a déclaré n’avoir commis aucun crime? » a demandé Tim Ryan, membre du Parti démocrate dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNN.

À quoi bon se pencher de nouveau sur la violation de la messagerie privée de la part d’Hillary Clinton alors qu’il ne s’agit d’une « insouciance et rien de plus?», s’étonne l’homme politique.

« En fait, mes questions sont les suivantes: D’où ces documents proviennent-ils? Comment se sont-ils retrouvés entre les mains du FBI? La Russie y est-elle impliquée? », a demandé Tim Ryan à l’animateur de l’émission.

Malheureusement, l’animateur n’a pas su trouver de réponse. C’est l’écrivain, avocat et journaliste américain Glenn Greenwald qui a donné l’indice au membre du Parti démocrate.

Il a notamment conseillé de lancer un pari auprès des journalistes supportant les Démocrates, afin de voir qui les premiers révéleront que le chef du FBI aurait effectué un voyage d’études à Moscou, où qu’il aurait un jour visité la rédaction de RT.

Need to do a pool to guess which Dem journalist will be the first to find that Comey visited Moscow as a student or once went on RT.

— Glenn Greenwald (@ggreenwald) 28 октября 2016 г.

Et pourquoi pas celle de Sputnik?

Pourtant, l’ancien gouverneur du Vermont et ancien chef du comité national du Parti démocrate Howard Dean a d’ores et déjà accusé James Comey, le directeur du FBI, d’être de mèche avec Moscou.

« Ironiquement, Comey s’est mis du même côté que Poutine », a-t-il écrit sur son fil Twitter.

Ironically Comey put himself on the same side as Putin.

— Howard Dean (@GovHowardDean) 29 октября 2016 г.

« Comey a essayé de faire ce qu’il croyait être juste. Il a bâclé la présentation et a détruit la confiance du FBI sans doute pour toujours », a-t-il ajouté.

« Comey a essayé de faire ce qu’il croyait être juste. Il a bâclé la présentation et a détruit la confiance du FBI sans doute pour toujours », a-t-il ajouté.

Comey tried to do what he thought was right. He totally botched the presentation and may have destroyed the credibility of the FBI forever.

— Howard Dean (@GovHowardDean) 29 октября 2016 г.

« C’est de la folie. Si l’on apprend quelque chose de mauvais sur Clinton, il suffit de dire: « La Russie y est impliquée », a déclaré à la chaîne de télévision RT Joaquin Flores, rédacteur en chef de Fort Russ News.

« La campagne de Clinton est basée sur l’accusation de la Russie. Ce cas n’est qu’une suite. Je ne pense pas que quelqu’un de la partie russe puisse prendre au sérieux de telles accusations », explique le politologue américain Brad Cabana.

Néanmoins, à 9 jours de l’ouverture des bureaux de vote, le FBI poursuit son enquête sur l’utilisation d’un serveur privé pour la correspondance classée confidentielle d’Hillary Clinton, sans porter attention aux diverses accusations.

« Dans le cadre d’une enquête concernant une autre affaire, le FBI a révélé que certains courriels pouvaient être d’intérêt pour cette enquête », a expliqué James Comey.

Le directeur du FBI James Comey a rouvert l’enquête concernant la correspondance d’Hillary Clinton après la découverte de nouveaux courriels de la candidate républicaine. Plus tôt, le FBI avait déjà enquêté sur l’utilisation par Hillary Clinton d’un serveur et d’une adresse courriel privés pour envoyer et recevoir des informations classées confidentielles et ce pendant qu’elle occupait le poste de secrétaire d’État. Le bureau avait conclu que les actions de Mme Clinton ne constituaient pas un crime. Il a toutefois été reconnu qu’elle avait agi de manière « extrêmement imprudente ».

Source : Sputniknews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :