A la Une

Nous ne voulons pas la guerre avec la Turquie, mais sommes prêts pour cela: l’Irak

Un convoi de chars turcs peut être vu pendant le trajet vers la région frontalière de Silopi près de la frontière avec l’Irak le 1er Novembre 2016. (Photo via Hurriyet daily news)

Bagdad déclare qu’il démantèlera la Turquie si elle envahit l’Irak après qu’Ankara ait déployé des chars et de l’artillerie lourde sur sa frontière.

Mardi, des sources militaires turques ont annoncé qu’un convoi d’une trentaine de chars et d’artillerie avait été déployé dans la ville de Silopi, située au sud-est de la frontière avec l’Irak.

Le ministre turc de la Défense, Fikri Isik, a déclaré que les mesures faisaient partie de la préparation d’Ankara pour « d’importants développements dans la région ».

« La Turquie se prépare à l’avance pour tout ce qui se passe (et) c’est un élément de cela », a-t-il noté.

Les photos fournies par les sources ont montré une longue colonne de véhicules, y compris les tanks, les véhicules de sauvetage de tanks, et les véhicules de construction dans le fichier simple sur une chaussée à double voie.

Après les remarques, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a averti Ankara de provoquer une confrontation avec Bagdad.

« L’invasion de l’Irak conduira au démantèlement de la Turquie », a déclaré Abadi. « Nous ne voulons pas de guerre avec la Turquie et nous ne voulons pas une confrontation avec la Turquie … Mais si une confrontation se produit, nous sommes prêts pour cela. Nous considérerons (la Turquie) un ennemi et nous la traiterons comme un ennemi. « 

Les derniers développements font partie d’un différend entre l’Irak et la Turquie dans lequel Ankara insiste pour prendre part à la bataille pour libérer Mossoul de Daesh, tandis que Bagdad rejette la nécessité de son aide.

Des membres des forces spéciales irakiennes surveillent la périphérie de Bazwaia, à l’est de Mossoul, en Irak, le 1er novembre 2016. (Photo Reuters)

Les dernières sur la bataille pour Mossoul

En attendant, les membres des forces d’élite de l’armée irakienne, le Service de lutte contre le terrorisme (CTS), ont récupéré un village et une station de télévision dans le district oriental de Mossoul, dans leur dernière tentative pour libérer la ville du nord de l’emprise des terroristes de Daesh.

Plus tôt, les forces spéciales irakiennes ont avancé vers le centre plus urbain de Mossoul après avoir pénétré dans les périphéries de la ville dans le but de le reprendre des terroristes Takfiri.

Il y a plus de deux semaines, l’armée irakienne, des combattants chiites et sunnites bénévoles, ainsi que les forces kurdes des Peshmerga ont lancé une opération longtemps attendue pour prendre le contrôle de Mossoul, le dernier bastion de Daesh dans le pays arabe. Depuis lors, les forces irakiennes ont progressé sur la ville sur plusieurs fronts.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :