A la Une

Damas appelle l’OIAC à envoyer ses experts pour enquêter l’usage par les terroristes du gaz toxique à Alep

Damas – La Syrie a condamné sévèrement l’usage par les réseaux terroristes des gaz toxiques dans la ville d’Alep et la négligence par l’ONU et l’Organisation Internationale pour l’Interdiction des Armes Chimique(OIAC) de cet acte.

«Le camouflage et la falsification des vérités, ainsi que l’adoption des résolutions sous les menaces et le chantage n’éviteront pas les catastrophes résultant de l’usage par les terroristes des armes de destruction massive», a indiqué le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés dans deux messages adressés au président du Conseil de Sécurité international et au Secrétaire général de l’ONU sur les crimes commis par les groupes terroristes armés avec les gaz toxiques, dont le gaz de chlore, dans plusieurs zones dans la ville d’Alep.

«Le gouvernement syrien est convaincu que l’ONU et l’OIAC n’accordent aucun intérêt à l’usage par les groupes terroristes armés des armes chimiques contre le peuple syrien, alors qu’elles réagissent violemment quand il s’agit d’allégations infondées sur des actes semblables commis par le gouvernement syrien», a précisé le ministère.

Le ministère a rappelé que les réseaux terroristes, tels que le «Front Nosra» et d’autres réseaux y affiliés, que certains pays donnent le nom d’«opposition modérée» avaient utilisé les gaz toxiques, dont le gaz de chlore, dans plusieurs zones de la ville d’Alep, et tiré des obus contenant des gaz toxiques, plus d’une fois, sur de quartiers de cette ville, dont Hamadaniya et le faubourg d’al-Assad, et sur Miniane situé à l’ouest de la ville, où huit personnes ont été atteintes.

«La Syrie condamne l’usage des armes chimiques par quiconque et dans n’importe quel lieu et rappelle que le gaz toxiques utilisé par les terroristes de «Daech» et du «Front Nosra» partout dans le monde leur parviennent via de régimes et de gouvernements bien connus, tels que le Qatar, l’Arabie Saoudite e la Turquie, soulignant que le gouvernement syrien avait fourni à l’ONU et à l’OIAC de nombreux document à ce sujet.

Il a, enfin, appelé l’OIAC à envoyer ses experts pour enquêter les cas où les réseaux terroristes ont utilisé le gaz toxique, et à tenir à la charte de l’Organisation et aux principes de transparence et d’honnêteté, loin de toute politisation.

L.A.

Source: SANA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :