A la Une

L’armée arabe syrienne détruit des caches des terroristes de « Daech » dans la banlieue de Deir Ezzor

Gouvernorats – Une unité de l’armée arabe syrienne a mené une opération contre les caches des terroristes du réseau « Daech » aux alentours du gisement pétrolier de Konico dans la banlieue est de Deir Ezzor, selon le correspondant de SANA.

Le correspondant a affirmé que les opérations de l’armée s’étaient soldées par l’élimination des dizaines de terroristes du réseau précité et la destruction de leurs véhicules.

En outre, le correspondant de SANA a affirmé qu’une unité de l’armée avait pris pour cible un rassemblement des terroristes du réseau du « Front Nosra » dans la ferme de Beit Jen dans la banlieue sud-ouest de Damas, tué et blessé 15 parmi eux.

A Daraa al-Balad, une source militaire a affirmé à SANA qu’une unité de l’armée avait éliminé des terroristes du « Front Nosra » au nord du camp des réfugiés.

Dans le quartier d’al-Abbassiyeh, une autre unité a abattu un certain nombre d’éléments affiliés aux réseaux terroristes et détruit leur QG, selon la même source.

Source: SANA

Jaafari vilipende l’Arabie saoudite et ses alliés: ils sont derrière le terrorisme en Syrie

manar-00054810014794918936

Lors de son intervention pendant la troisième Commission de l’ONU, chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme, le représentant de la Syrie Bachar al-Jaafari a violemment répondu à l’intervention de son homologue saoudien, stigmatisant le rôle de l’Arabie saoudite et des autres monarchies du Golfe dans le soutien au terrorisme dans son pays.

« L’implication des Al-Saoud et des Al-Thani dans le terrorisme et leur soutien aux terroristes sont désormais du domaine de l’évidence. Une implication confirmée par les fuites de « Wikileaks » et notamment par ce qu’a reconnu la candidate à la présidence des USA, Hillary Clinton, ainsi que le vice-président, Joe Biden, lorsqu’il a déclaré que les deux régimes saoudien et qatari étaient impliqués dans le soutien et le financement des terroristes dans mon pays », a-t-il affirmé.

Jaafari a rappelé aussi que les milliers de voitures Toyota mises à la disposition des terroristes, dont la milice wahhabite takfiriste Daesh en Syrie et dont des images avaient fait le tour du monde leur avaient été livrés par ces monarchies du Golfe.
« Un rapport qui précise que cette société japonaise a vendu 60 000 véhicules 4×4 de sa fabrication à l’Arabie Saoudite, au Qatar, aux Émirats et à la Jordanie, lesquels se retrouvent naturellement aux mains de Daesh. Une information que je confie aux bons soins des États qui veulent protéger et renforcer les droits humains », a-t-il indiqué.
Durant son intervention, le diplomate syrien a tourné en dérision le fait que ce soit l’Arabie saoudite qui ait été désigné pour diriger le Conseil de l’Onu pour les droits de l’Homme. Évoquant avec sarcasme l’éventualité de voir Daesh, un jour, présider cette instance.

Selon Jaafari, « le terrorisme saoudien n’est pas nouveau dans la région et dans le monde. Ses noires empreintes sont encore présentes en Afghanistan, au Nicaragua, en Irak, en Libye, au Sahel, en Tchétchénie, à New York, au Yémen, au Koweït, au Bahreïn, à Paris, à Nice, à Boston, en Belgique, au Liban et même dans des régions du sud et de l’est de l’Arabie saoudite ».
Le diplomate syrien s’est dit persuadé que le terrorisme wahhabite finira bien par se retourner contre ses créateurs saoudiens. « C’est pourquoi, ils vous reviendront de partout, se retourneront contre vous et vous dévoreront », a-t-il pesté.
S’agissant du Qatar, il a rappelé que c’est cet émirat où « le peuple ne dispose d’aucun droit de vote,… et dont le régime est basé sur renversement du fils du père » qui a financé le navire Lutfallah, transportant des armes de Libye aux terroristes sévissant en Syrie, et ce depuis 2011.

Concernant la Turquie, elle partage d’après lui avec les monarchies du Golfe « le parrainage du terrorisme, en ayant fermé les yeux des dizaines de milliers de terroristes ayant traversé sa frontière vers la Syrie »

Pour terminer, Jaafari a appelé les Etats membres de la Coalition à ne pas voter pour « une résolution inique qui prolonge la guerre terroriste sur la Syrie, sape tout processus politique et élève le terroriste au rang de défenseur des droits de l’homme en Syrie ».

Cette résolution sur la situation des droits de l’homme en Syrie, qui avait été avancé par 17 pays, dont l’Arabie Saoudite et d’autres monarchies arabes « condamne la récente escalade des attaques dirigées contre la population civile à Alep, et dans d’autres zones assiégées et difficiles d’accès, et exigeant que l’aide humanitaire soit acheminée en toute sécurité vers l’ensemble des populations dans le besoin ».

Elle a été adoptée par 116 voix pour, 15 contre et 49 abstentions.

Cette résolution fait partie de la campagne menée par les alliés des groupes terroristes en Syrie, pour faire pression sur la Syrie et ses alliés et les dissuader d’en finir une fois pour toute avec les groupes terroristes.

La bataille en cours concernée n’est autre que celle des quartiers rebelles assiégés d’Alep de l’est, où le front al-Nosra (branche d’Al-Qaïda en Syrie) et les autres milices prennent en otage une bonne partie de la population estimée à 200 mille. Ces derniers jours, une partie de cette population a commencé à exprimer son exaspération .

Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues a attaqué les dépôts où les miliciens gardaient la nourriture qu’ils distribuaient exclusivement pour leurs familles et leurs partisans.

Source: almanar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :