A la Une

Des terroristes tentent de tuer le président philippin

© REUTERS/ Armed Forces of the Philippines

Aujourd’hui, des terroristes ont tenté de tuer le président philippin Rodrigo Duterte. Un attentat à la bombe qui a fait neuf blesses. Maute, un groupe terroriste islamiste affilié à Daech, est pointé du doigt.

Sept agents de sécurité du président philippin Rodrigo Duterte ainsi que deux soldats ont été blessés aujourd’hui dans un attentat à la bombe dans le sud des Philippines, à la veille de la visite prévue du chef de l’Etat dans la région.

« Mon équipe, qui s’est rendue à l’avance (sur le lieu de la visite, ndlr), a été attaquée. Le service de sécurité du président a été blessé par un engin explosif artisanal. Je vais m’y rendre. On m’a conseillé de reporter la visite mais j’ai répondu par la négative. Nous allons suivre la même route si c’est possible », a déclaré M. Duterte lors d’un discours dans un camp militaire du nord des Philippines.

L’armée du pays a annoncé que sept gardes du corps de M. Duterte ainsi que deux soldats avaient été blessés lors de l’explosion. Aucun civil n’a été blessé.

Aides of Philippines’ Duterte attacked in ambush: Military https://t.co/1ztbfuEXMk pic.twitter.com/z1khHmuahH

— Singapore News (@singaporenews) 29 ноября 2016 г.

L’engin artisanal a explosé alors qu’un camion, avec les membres de l’équipe de sécurité du président à son bord, passait à proximité, a raconté Dolphin Lorenzana, le ministre philippin de la Défense. Il a également ajouté qu’aucun tir n’avait suivi l’explosion et que les blessés avaient été immédiatement transportés à l’hôpital.

D’après Restituto Padilla, porte-parole des forces armées philippines, l’attaque aurait été perpétrée par des terroristes de Maute, le groupe terroriste islamiste opérant dans le sud du pays.

Duterte to push through with Marawi visit https://t.co/sDo55hwVGt pic.twitter.com/ma25jWLQYn
— CNN Philippines (@cnnphilippines) 29 ноября 2016 г.
À l’heure actuelle, les forces gouvernementales effectuent une vaste opération contre environ 300 membres du groupe terroriste Maute près de la ville de Butig, dans la Lanao del Sur. Les extrémistes ont repris le contrôle de certains quartiers de la ville, libérés par l’armée du pays en février dernier.

Auparavant, Maute avait déclaré son allégeance au groupe terroriste Daech.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/201611291028924097-president-terroristes-attentat-duterte/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :