A la Une

La Russie propose quatre couloirs humanitaires. 50 mille Aleppins ont fui les quartiers Est (Vidéo)

Rédaction du site Almanar

alep1L’Onu a annoncé que la Russie avait proposé quatre couloirs humanitaires pour Alep-Est.

« Néanmoins, la Russie a évoqué quatre corridors humanitaires à Alep… ils veulent discuter de la façon dont nous pouvons les utiliser pour l’évacuation », a déclaré Jan Egeland, conseiller pour les affaires humanitaires de l’émissaire de l’ONU pour la Syrie.

Jeudi, l’envoyé spécial des Nations unies en Syrie Staffan de Mistura a appelé les terroristes du Front Fatah al-Cham, ex Front al-Nosra, à quitter Alep-Est en empruntant un couloir spécial.
Les modalités de fonctionnement des quatre couloirs humanitaires proposés par Moscou seront discutées dans la journée, a poursuivi M. Egeland, rappelant qu’un couloir humanitaire ne peut fonctionner que « si tous les acteurs armés le respectent ».

Selon l’agance Sputnik,  le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a déclaré fin novembre, que la Russie avait à maintes reprises instauré des pauses humanitaires à Alep, qui ont été pourtant chaque fois interrompues car les représentants de l’Onu n’y avaient pas été préparées et à cause des activités terroristes.
Selon lui, les représentants de l’Onu n’étaient pas prêts à la livraison de l’aide humanitaire et à Alep les terroristes « ne savaient pas que quelqu’un se serait entretenu avec eux au sujet de l’évacuation des résidents locaux ».

refuge00Pour sa part, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov a auparavant déclaré que la Russie était prête à introduire de nouvelles pauses humanitaires en Syrie mais exigeait des garanties qu’elles seront utilisées aux fins prévues, notamment pour faire sortir blessés, malades et civils de la ville.

Il a en outre ajouté qu’à l’heure actuelle il était évident que les terroristes utilisaient des civils comme boucliers humains, qu’ils ne leur permettaient pas de quitter ces zones et qu’ils faisaient tout pour les en empêcher.

En attendant, les aleppins qui vivent dans les quartiers rebelles ne cessent de fuir et d’affluer vers les centres d’hébergement à Jebrine, que les autorités syriennes leur ont installé momentanément.

Ils seront par la suite transférés dans les bâtiments du quartier Massaken Hanano, le premier à avoir été libéré, lors du lancement de la bataille de libération d’Alep.

L’OSDH, instance de l’opposition soutenue par les occidentaux et les monarchies arabes évoque le chiffre de 50 mille civils.
Sur le terrain, les militaires gouvernementaux ont repoussé ce jeudi matin, une contre-offensive majeure des terroristes dans le quartier de Cheikh Saïd, à l’est d’Alep.

La contre-offensive a été lancée par dans le quartier de Cheikh Saïd dans le but de le reprendre, a indique notre chaine Al Manar, ce quartier du nord-est d’Alep ayant été conquis la veille.
Selon Media de guerre, média de la Résistance en Syrie, l’armée a libéré le quartier de la résidence des jeunes (Sakan Chababi) situé à l’est, comme le montre la carte.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :