A la Une

La ville d’Alep libérée. Palmyre un baroud d’honneur?

© AP Photo/ Hassan Ammar

L’armée gouvernementale syrienne a chassé les terroristes de la ville d’Alep.

La ville syrienne d’Alep a été libérée des terroristes le 12 décembre au soir au bout d’une bataille de quatre ans, a appris Sputnik d’une source militaire.

BREAKING: Assad government has declared that the Syrian army has recaptured eastern Aleppo pic.twitter.com/08oQWEr4Pp

— Hayley Barlow (@Hayley_Barlow) 12 декабря 2016 г.

« Les rebelles n’avaient pas le choix: se rendre ou mourir », a déclaré le général Zaid al-Saleh, chef du comité syrien pour la sécurité, aux journalistes réunis dans le quartier de Sheik Saeed.

Selon la source, l’armée a procédé à l’opération de nettoyage dans le quartier de Salah el-Din, à Alep-Est.

« Les terroristes essaient de riposter par des mortiers. Mais la libération totale d’Alep est proche », a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

جانب من احتفالات النصر في #حلب

Publié par ‎قناة الميادين — Al Mayadeen Tv‎ sur lundi 12 décembre 2016

Les habitants d’Alep sont descendus dans les rues.

Celebrations have started in Aleppo pic.twitter.com/0OZ81S3DeU

— Bassem (@BBassem7) 12 декабря 2016 г.

« Il y a beaucoup du monde dans les rues, malgré la pluie. Il y a des embouteillages partout. Les gens s’embrassent et se félicitent à l’occasion de la libération de la ville. On entend des coups de feu en l’honneur de la victoire », a déclaré à Sputnik un habitant d’Alep.

جانب من احتفالات النصر في #حلب

Опубликовано ‎قناة الميادين — Al Mayadeen Tv‎ 12 декабря 2016 г.

Les chaînes de télévision publiques syriennes diffusent en direct les festivités à Alep.

Aleppo is going nuts over the liberation of Eastern part of Aleppo

pic.twitter.com/QfyRghKoWY

— Bassem (@BBassem7) 12 декабря 2016 г.

Voici un témoignage de Pierre le Corf, seul Français qui vit à Alep-Ouest depuis des mois:

On célèbre. C’est la fin, une page va se tourner dans les 48h maximum. A contrario de ce que disent certains médias dé…

Publié par Pierre Le Corf sur lundi 12 décembre 2016

La bataille d’Alep a duré plus de quatre ans. Près de 10 000 personnes ont été évacuées de la ville dans les 24 heures précédant la victoire.

Dans le même temps, près de 4 000 terroristes ont lancé une offensive près de la ville syrienne de Palmyre. Les troupes gouvernementales ont riposté par le feu d’armes lourdes, de véhicules blindés et de chars. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié l’offensive terroriste à Palmyre d’une opération « bien orchestrée » pour détourner l’attention d’Alep.

Source : Sputniknews

Syrie : «La stratégie américaine ne fait qu’aider Daesh»

584ecdd2c4618841758b45c3

© Sana Sana Source: Reuters / Les forces loyales au président syrien Bachar el-Assad, Palmyre.

Pour le diplomate britannique Peter Ford, les Etats-Unis font tout ce qu’il peuvent pour chasser les terroristes de Daesh de Mossoul en Irak, vers l’Est de la Syrie, atteignant ainsi leur objectif ultime : le renversement de Bachar el-Assad.

RT : Suite aux informations concernant Palmyre, le ministre français des Affaires étrangères a accusé la Russie d’avoir perdu la ville et de l’avoir échangée contre Alep. Une telle déclaration est-elle appropriée à votre avis ?

Peter Ford (P. F.) : C’est une énorme distorsion. Ce qui est intéressant, c’est que la coalition dirigée par les Etats-Unis qui possède des outils de surveillance très puissants n’a apparemment pas pu intercepter 4 000 djihadistes de Daesh arrivant à Palmyre, avec tous leurs équipements, camions et le reste. Ils n’ont pas bougé le petit doigt pour arrêter cela. Maintenant, on ne peut que spéculer sur leurs raisons, mais je crois qu’on n’a pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’ils sont en train de préparer des projets pour chasser les rebelles de Daesh de Mossoul à l’Est de la Syrie. Cela soutiendra le discours américain, selon lequel Bachar el-Assad est incapable de contrôler la partie rurale de la Syrie et n’est pas un bon allié dans la lutte contre Daesh.

Alors qu’il s’agit de tout l’inverse. Une fois que les 50 000 soldats des forces gouvernementales syriennes qui sont engagés actuellement dans les combats pour Alep auront terminé, ils pourront alors focaliser leur attention sur Daesh.

On peut prédire des scénarios où Mossoul serait sur le point de tomber sous la pression des forces irakiennes soutenues par les Etats-Unis

RT : S’ils sont en réalité venus de Mossoul, depuis quand sont-ils partis ? Comment ont-ils réussi à former des groupes, s’ils ne sont pas là depuis longtemps ?

P. F. :  C’était une période prolongée. C’était un flux venant de Raqqa. Daesh prépare un endroit à Raqqa où l’Etat islamique pourrait faire régner ses règles et il pourrait le transférer ensuite à Palmyre… Ils réfléchissaient peut-être sérieusement. La stratégie américaine ne fait que les aider. On peut prédire des scénarios où Mossoul serait sur le point de tomber sous la pression des forces iraquiennes soutenues par les Etats-Unis. Cela donnerait un passage sécurisé aux combattants de Daesh. Où iraient-ils ? Certainement en Syrie. Ce serait une issue idéale pour l’administration de Barack Obama.

Lire aussi : Livraisons d’armes américaines aux rebelles : «Fruit d’une volonté de pourrir encore la situation»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :