A la Une

Belmokhtar, que l’armée française pensait avoir tué, serait toujours vivant

L’émir terroriste algérien, Mokhtar Belmokhtar alias le borgne serait toujours vivant, selon des révélations faites par un infirmier nigérien, arrêté puis interrogé par les services de renseignement algériens la semaine écoulée à la frontière algérienne avec son voisin le Mali.

Le chef d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) était donné mort, pour rappel, lors d’un  raid de l’armée française en Libye fin novembre dernier. 

A en croire les aveux de l’infirmier nigérien, Mokhtar Belmokhtar, émir du groupe Al-Mourabitoune (affilié à AQMI), ne serait pas mort, mais simplement blessé. Et il aurait même assisté un médecin de Ghadamès (Sud de la Libye) pour prodiguer des soins à Mokhtar Belmokhtar qui souffrirait selon lui « de graves blessures au dos, de brûlures au deuxième degré et d’une blessure au pied causé par un éclat d’obus » qui l’immobiliseraient.

Il est à rappeler qu’il y a quelques jours le groupe Al-Mourabitoune revendiquait l’attaque d’une position de l’armée malienne perpétrée le 11 novembre dernier, sans même évoquer la disparition de son émir.

Lila Ghali

Source: Algérie 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :