A la Une

EN DIRECT : Douzième conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine/© Ramil Sitdikov Source: Sputnik

Reportée pour la première fois d’une journée, la traditionnelle conférence de presse annuelle du président Poutine se déroule devant des journalistes russes et étrangers.

EN CONTINU : Vladimir Poutine tient sa conférence de presse annuelle

Le président russe répond aux questions des journalistes russes et étrangers dans le cadre de sa 12e conférence de presse annuelle. Il doit aborder les questions essentielles de l’actualité nationale et internationale.

  • vendredi 23 décembre
    13h20 CET Un journaliste de Kommersant a posé une question que Vladimir Poutine a jugée de «provocatrice» : «Pouvez-vous nous dire pourquoi vous devriez devenir président de la Russie en 2018 ou pourquoi vous ne devriez pas ?». Le chef d’Etat russe a répondu qu’il prendrait en compte la situation du pays et du monde et prendrait la décision de briguer ou non la présidence «quand le temps sera venu».

  • 13h17 CET Après qu’un correspondant de RT en allemand a posé une courte question sur la possibilité de voir s’améliorer les relations entre la Russie et l’Occident, le président russe, qui parle allemand couramment, lui a demandé : «Ist das alles ?» [C’est tout ?] puis a livré sa réponse en russe. «Nous ne sommes pas à l’origine de la détérioration des relations russo-européennes, notamment russo-allemandes», a-t-il fait remarquer. Selon lui, les politiciens occidentaux sont responsables de cette dégradation, quand ils ont soutenu le coup d’Etat en Ukraine au lieu de le désapprouver.

  • 12h53 CET

    Vladimir Poutine a donné la parole à un journaliste du Moyen-Orient en évoquant l’élégance de son couvre-chef traditionnel. Vladimir Poutine s’est félicité de la lutte opiniâtre des Kurdes contre le terrorisme.

    Un journaliste du Moyen-Orient Un journaliste du Moyen-Orient/© Capture d’écran de Youtube RT France
  • 12h47 CET Une journaliste du Caucase a demandé à Vladimir Poutine s’il était possible d’interdire le terme «Etat islamique» dans les médias, parce que le terrorisme n’appartient pas à une religion ou à un Etat. Le président a répondu qu’il était difficile d’interdire quoi que ce soit aux journalistes, mais a ajouté : «Je préférerai en effet que le mot islam ne soit pas utilisé avec le terrorisme.»

  • 12h29 CET

    A la question du journaliste de RT Ilya Petrenko sur la démocratie américaine, le président russe a eu cette réponse : «Le problème de la démocratie américaine réside dans l’archaïsme du système électoral américain.»

    Il a tout de même ajouté que le changement ou non de ce système était du ressort du peuple américain, la Russie n’a pas son avis à donner.

  • 12h22 CET Un journaliste a commencé à crier quelque chose dans la salle. Le secrétaire de presse Dmitri Peskov lui a fait remarquer : «On ne vous a pas donné la parole». «Dictature», a plaisanté Vladimir Poutine.

  • 12h20 CET «Les relations entre les pays au sein de l’Union européenne c’est une affaire européenne, pas russe», a déclaré Vladimir Poutine en répondant à la question d’un journaliste polonais sur les soupçons d’ingérence russe dans les affaires européennes. «Nous avons juste besoin d’un partenaire avec qui parler», a-t-il simplement dit.

  • 12h06 CET L’économie russe s’est adaptée aux prix vacillants du pétrole, a assuré Vladimir Poutine. Il espère que les prix du pétrole se stabiliseront vers les 55 dollars le baril au cours de l’année prochaine.

    Lire aussi : Les cours du pétrole s’envolent après l’accord «historique» sur la réduction de la production

  • 11h51 CET Le meurtre de l’ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov, est «un attentat contre les relations russo-turques», estime le président russe, en ajoutant que cette tragédie n’influencera pas les relations entre les deux pays.

  • 11h51 CET

    «La libération d’Alep est la plus grande opération humanitaire dans le monde contemporain, qui n’aurait pas pu être atteinte sans la participation de la Russie, la Turquie et l’Iran», s’est félicité Vladimir Poutine. Il a exprimé l’espoir qu’un cessez-le-feu soit conclu dans l’ensemble de la Syrie.

  • vendredi 23 décembre
    11h39 CET Un journaliste ukrainien a demandé si Vladimir Poutine réalisait que les Russes seraient toujours vus comme une force d’occupation pour l’Ukraine. «Il est important que l’armée ukrainienne elle-même ne devienne pas une force d’occupation pour l’Est de l’Ukraine», a-t-il froidement répondu.

  • 11h36 CET Vladimir Poutine a loué les efforts de la France dans la protection de l’environnement, en soulignant particulièrement la conclusion de l’accord de Paris sur le climat.

  • 11h26 CET

    Le journaliste de la BBC a aussi cherché à connaitre la teneur de la conversation entre Vladimir Poutine et Barack Obama à propos des élections présidentielles américaines. «Je ne révèle jamais ce dont nous parlons en tête-à-tête avec mes homologues. Celui qui perd cherche toujours un coupable ailleurs mais pas en soi-même», a répondu le président russe. Il a fait remarquer que les hackers ont révélé de réelles informations sur les démocrates, ce qui a conduit la présidente du DNC, Debbie Wasserman Schultz, à démissionner. Mais au lieu de reconnaître leurs erreurs, les démocrates ont commencé à chercher des coupables à l’extérieur de leur propre camp.

  • 11h16 CET Un journaliste de la BBC a demandé au président russe sur l’éventualité d’une nouvelle course aux armements et l’intervention de la Russie dans les élections américaines. «Une nouvelle course aux armes est devenue possible depuis que les Etats-Unis sont sortis du traité de réduction des armes stratégiques», a rappelé Vladimir Poutine.

  • 11h15 CET Le président russe a lui-même demandé à écouter la question du journaliste de la BBC.

  • 11h15 CET «Il n’y avait jamais de soutien étatique au dopage en Russie», a martelé Vladimir Poutine. Il a reconnu que la Russie connaissait des problèmes de dopage, tout comme d’autres pays, et que le pays devait coopérer avec l’Agence mondiale antidopage et les autres organismes internationaux.

  • 11h03 CET En commentant les élections américaines, Vladimir Poutine a fait remarquer que le parti démocrate avait perdu non seulement les élections présidentielles, mais aussi le Congrès et le Sénat. «Suis-je à blâmer ? Est-ce que la Russie est responsable de tout ?», a plaisanté le président. «Personne, nous exceptés, ne croyait que Dondald Trump gagnerait ces élections», a-t-il ajouté. Evoquant les démocrates, il a  déclaré qu’il fallait savoir perdre avec dignité.

    Lire aussi : «Il a une dent contre moi» : Hillary Clinton dénonce un «complot» ourdi par Vladimir Poutine

  • 10h51 CET

    Un journaliste de Crimée a demandé comment il convenait de nommer pont de Kertch reliant la Russie à la péninsule. «Mais vous avez-vous-même répété à plusieurs reprises « pont de Kertch ». Ce n’est pas moi qui ai de le nommer ainsi. J’ai proposé de le construire», a répondu Vladimir Poutine.

    Le pont de KertchLe pont de Kertch/© Alexandre Astafiev Source: Sputnik
  • 10h43 CET

    Un journaliste du Wall Street Journal a demandé au président russe s’il était possible de tenir des élections anticipées. «Dans quel pays ?», a blagué Vladimir Poutine. «En Russie», a répondu le journaliste américain. «Possible, mais inopportun», a répondu le président.

  • 10h36 CET Le président russe n’a pas parlé à l’ancien ministre du développement économique Alexeï Oulioukaïev après son arrestation consécutive à une affaire de corruption. Selon Vladimir Poutine, il n’est pas possible de continuer à lui faire confiance. «Les preuves étaient assez nettes pour justifier sa destitution», a-t-il dit, ajoutant qu’il serait prématuré et maladroit de tirer des conclusions avant l’ouverture du procès.

  • vendredi 23 décembre
    10h34 CET Vladimir Poutine affirme suivre l’enquête sur le meurtre du membre de l’opposition russe Boris Nemtsov. Il a souligné qu’il n’est pas rare que des hommes publics soient victimes de meurtriers, prenant l’exemple de l’ambassadeur de Russie en Turquie, Andrei Karlov. Il a ajouté qu’il avait de bonnes relations avec Boris Nemtsov.

  • 10h28 CET Répondant à une question sur le système bancaires, le président russe a répondu qu’il ne fallait pas maintenir des acteurs faibles dans le secteur bancaire russe.

  • 10h19 CET Vladimir Poutine s’est félicité du développement des technologies informatiques. «Les exportations en technologies informatiques était presque à zéro. Désormais, la situation a considérablement changé», a-t-il déclaré.

  • 10h19 CET

    Les revenus réels ont diminué, mais, en parallèle, les salaires ont augmenté au cours des derniers mois ce qui rend les Russes optimistes, s’est félicité Vladimir Poutine. Le taux de natalité est en hausse, et le taux de mortalité a diminué.

  • 10h04 CET La première question, posée par la station de radio Mayak, porte sur l’état de l’économie russe. «Il faut comparer les résultats des années 2015 et 2016. Le PIB a diminué de 3,7% l’année dernière, et, cette année, la baisse est de 0,5%», a révélé le président russe. Selon lui, ce sont de bons résultats. L’inflation est de 5,5% en 2016 ce qui est une bonne nouvelle par rapport aux dernières années, d’après Vladimir Poutine.

  • 10h01 CET

    La place de Vladimir Poutine pour sa conférence de presse annuelle.

  • 09h36 CET

    La conférence de presse a été rapportée pour la première fois de l’histoire du 22 au 23 décembre, parce que Vladimir Poutine a assisté aux funérailles de l’ambassadeur de Russie en Turquie Andreï Karlov tué à Ankara.

    Lire aussi : Douzième conférence de presse de Vladimir Poutine : économie, Syrie et élections US au programme

  • 09h36 CET

    1 437 journalistes ont été accrédités pour la 12e conférence de presse du président russe. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a souligné que de nombreux journalistes américains étaient spécialement arrivés à cet événement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :