A la Une

Sayed Nasrallah : la victoire d’Alep a avorté une fois pour toute le renversement du pouvoir syrien. Mais la guerre n’est pas terminée

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a assuré que la victoire d’Alep est l’une des grandes défaites pour le camp des terroristes et leurs parrains régionaux et internationaux, et une victoire pour le camp qui lutte contre le terrorisme.

Lors de sa première apparition via écran, au lendemain de la libération d’Alep, durant une rencontre avec un parterre d’étudiants scolaires et universitaire de l’officine estudiantine du Hezbollah, il a toutefois tempéré : « c’est un grand exploit car c’était une bataille très dure au cours de laquelle les groupes armés ont obtenu toutes les formes d’aide et de soutien qu’ils pouvaient avoir,.., mais ce n’est pas la fin la guerre ».

Selon lui, la guerre contre la Syrie avait deux buts distincts, le renversement du régime et le contrôle de la Syrie. « À travers la victoire d’Alep le premier but est désormais avorté, mais celui de la prise de contrôle de la totalité de la Syrie ne l’est pas encore », a-t-il enchainé.

« C’est avant tout le triomphe des Syriens eux-mêmes, ceux qui ont décidé de résister, d’affronter les groupes terroristes, et de les vaincre. Sans leur volonté, leurs alliés n’auraient pu rien faire », a-t-il poursuivi.

Durant son intervention, le numéro un du Hezbollah a assuré que jamais dans son histoire, l’Islam n’a fait l’objet d’une campagne aussi infeste d’atteinte et de déformation de ses valeurs et ses préceptes. Évoquant les derniers crimes médiatisés, dont l’envoi d’une fille pour commettre un attentat dans un commissariat de police à Damas, revendiqué par un militant du front al-Nosra, ainsi que l’acte d’incinération des deux soldats turcs perpétré par Daesh dans le nord syrien, il a accusé les groupes armés d’avoir nui plus que quiconque à l’Islam et d’avoir terni son image, en se targuant agir au nom de l’Islam.

il a mis en garde contre l’adoption du vocabulaire largement diffusé par les médias occidentaux et arabes et qui opère le lien entre le terrorisme et l’Islam

S’attardant sur la relation entre la Turquie et Daesh, il a appelé les États qui ont facilité l’avènement de Daesh et des autres groupes terroristes en Syrie et en Irak de réviser leur politique, leur prédisant que les groupes terroristes ne tarderont pas à se retourner contre eux « parce que vous êtes des impies pour eux ».

Sayed Nasrallah a également critiqué le wahhabisme qui selon lui « veut s’imposer par la force dans le monde islamique », dénonçant entre autre ses tentatives d’imposer ses propres interprétations du texte sacré, comme c’est cas le avec la campagne de bannissement menée par se religieux contre la commémoration de la naissance du prophète Mohammad, taxée par eux « d’infâme hérésie ».

Ci-dessous la traduction des extraits principaux du discours de sayed Nasrallah

Premières salutation aux combattants

alep_sayedAu début permettez moi de renouveler aux Libanais, aux Arabes, aux musulmans et aux chrétiens mes sincères félicitations pour les fêtes que nous vivons ces jours-ci

Il y a quelques jours c’était la commémoration de la naissance de notre prophète Mohammad (s), le messager de la miséricorde et de la clémence et de celle de son petit-fils, le professeur des Imams, l’imam Sadeq. Et dans quelques jours, ce sera la naissance de Jésus (s) que nous allons célébrer.

En ces jours de neige, dans ces conditions métrologiques difficiles nous adressons nos meilleurs salutations et tous nos respects à tous ceux qui combattent et sont mobilisés sur les terrains de bataille, officiers, soldats et résistants que ce soit sur nos frontières sud contre Israël, ou à Gaza face à l’occupation, ou dans la Békaa pour sécuriser nos frontières contres les groupes terroristes, ou en Syrie, en Irak, au Yémen et dans n’importe quelle position de combat contre l’occupation, l’hégémonie et le terrorisme.

Chacun doit défendre l’Islam

Avant de parler de la Syrie, je veux aborder un sujet important, justement à l’occasion de la commémoration de la naissance du prophète de l’Islam.

Dans toute son histoire, l’Islam n’a jamais autant fait l’objet d’une atteinte à ses principes et ses préceptes comme il le fait de nos jours, à travers une campagne médiatique et populaire qui dépasse de loin en quantité et en qualité tout ce qui s’est déroulé dans le passé. Cette campagne consiste en des atrocités qui sont commises en son nom, et que de nombreux médias relaient sans cesse..

Sachant que cela fait plusieurs années que nous affrontons une campagne infeste qui porte atteinte à la personne du prophète, à l’Islam en tant que religion, à travers des livres, des caricatures, des films, des articles ou autres.

Mais ces dernières années nous sommes devant des scènes d’atrocités commises par des groupes qui se revendiquent de l’Islam et de son prophète, et qui portent des bannières comportant les deux chahadas de l’Islam.

Le pire est qu’au nom de l’islam et de son prophète, ils commettent des assassinats, massacres, égorgements, crucifixions, incinérations des vivants, noyades dans des cages, massacres collégiaux, sans oublier qu’ils réduisent les femmes en esclavage, détruisent le patrimoine islamique et non islamique et tout qui appartient à l’humanité, à l’histoire, à la civilisation et à la culture humaine…

Cette situation incombe une responsabilité religieuse et morale à tous les musulmans dans toutes leurs catégories et ages, de refuser, de condamner ces atrocité et les répudier et de dire au monde entier, aux musulmans comme aux non musulmans que ces actions n’ont rien à voir avec l’Islam, ni avec Dieu ni avec les prophètes ni avec les imams ni même avec les compagnons du prophète.

Cette répudiation et cette condamnation devraient se faire à tous les moments, après chaque crime commis au nom de l’Islam…

Chacun se doit de crier et de rejeter et de dénoncer cette atteinte à la religion, à Dieu et à son prophète.

Imposer le wahhabisme par la force

alep_sayed1Je voudrais m’arrêter sur trois événements qui ont eu lieu dernièrement

La célébration de la naissance du prophète Mohammad, cette commémoration ne veut pas dire qu’il s’agit d’une fête religieuse qui incombe certaine rites religieux et d’adoration à l’instar de la fête d’al-Fitr ou de la fête d’al-Adha. Elle est comme les autres fêtes des célébrations d’indépendance par exemple

Certains dont le wahhabisme surtout qui veut s’imposer sa perception sur le monde musulman ne cesse de tacler que cette commémoration est hérésie, condamnant a mort qui conque la célèbre.
Cette interprétation est un avis parmi d’autres, c’est une opinion qui ne fait pas l’unanimité des musulmans.

Pourquoi cette volonté d’imposer cette pensée par la force. Certains kamikazes (wahhabites) se sont mêmes faits exploser lors des célébrations effectuées les sunnites.
Il ne faut pas vouloir imposer sa propre interprétation et sa propre jurisprudences par la force, comme le font le wahhabites. En Afghanistan, ils ont décrété que la participation aux élections était une hérésie et ont tué ceux qui y ont participé et fait exploser les urnes.

Durant ces derniers jours, une campagne frénétique a été menée sur les chaines de télévision wahhabites (salafistes) sur la pratique de la célébration de la naissance du prophète Mohammad, comme si nous n’avions de problèmes dans notre nation islamique qu’elle, comme si la Palestine n’était pas occupée, …

Qui te dit que tu l’envoies chez Dieu

Le deuxième exemple que je veux évoquer : depuis quelques jours une petite fille est entrée au siège du commissariat de Damas, où elle s’est fait exploser ou on l’a fait exploser à distance. Dans les deux cas, c’est scandaleux.

Mais ce qui est sûr c’est qu’on lui a fait porter une ceinture d’explosifs et ont l’a conduit ver le commissariat. Et puis un homme est apparu sur les télévisons en compagnie de deux petites filles qui paraissaient apeurées et n’avaient même pas le courage de parler …

A mon avis, chaque musulman dans le monde doit dénoncer ce criminel, ce sauvage, cet ogre qui envoie ses petites filles pour commettre des attentats suicide, en disant qu’il va les envoyer chez Dieu. Mais qui te dit que tu les envoie chez Dieu…

Ceci est le reflet d’une culture qui est admise dans certains milieux. comme c’est le cas aussi avec Boko Haram, qui est Daesh, qui est Al-Qaïda et qui est wahhabite et qui a utilisé des dizaines de filles dans les attentats contre les mosquées, les églises et les marchés.

Quelle religion permet l’envoi d’une fille pour qu’elle se fasse exploser ou qu’on la fasse exploser à distance.

Nous vivons vraiment la Fitna (zizanie)  que le prophète avait prédit …

Toute personne croyante ne peut qu’avoir le cœur serré de voir toute cette atrocité faite au nom de l’Islam

Le troisième évènement que je vais aborder est le fait d’avoir brulé deux soldats turcs jusqu’à la mort, également au nom de l’Islam.

Vous savez que l’armée turque n’est pas dans notre camp, mais ceci n’empêche pas que nous devon dénoncer cette barbarie…

Attention au matraquage médiatique

alep_sayed3D’abord, il faut dénoncer et lever la voix contre de telles pratiques lorsqu’elles sont attribuées à l’Islam, quelque soient les victimes

Deuxièmement, les musulmans et les autres aussi doivent faire attention à une chose.

Dans les médias, il est question comme vocabulaire et lexique avec abondance de terrorisme islamique, de groupes islamiques terroristes, d’actes cruels auxquels on colle l’adjectif islamique. Les experts et les psychologues savent très bien les conséquences d’un tel matraquage médiatique qui se répète tout le temps et qui fait sans aucun doute partie de complot contre l’Islam.

Nous devons faire attention à l’utilisation de ces termes : et appeler les auteurs des actes barbares par leur nom…

Durant ces dernières décennies, les USA ont tué des centaines de milliers de personnes, en Irak, en Afghanistan, en Syrie, au Yémen. Mais personne n’est sorti dire les chrétiens terroristes, ou le christianisme terroriste..

Il en est de même avec les juifs : nous ne disons pas l’armée juive, mais l’armée sioniste, nous ne disons pas l’état juif, mais l’entité sioniste et ainsi de suite…

Il faut exempter les noms des religions célestes, des prophètes et de leurs adeptes lorsqu’il s’agit de qualifier les crimes horribles commis par les humains, il faut attribuer les crimes à leurs auteurs en désignant leur nom et leur qualité de criminel ou de terroriste. Sans désigner s’il sont les chrétiens, juifs ou musulmans…

Appel aux États parrains du terrorisme

En dernier, un appel aux États qui ont soutenu ces terroristes afin qu’ils cessent leur parrainage et qu’ils suspendent toutes les facilitées qu’ils leur ont accordées : regardez ce qui s’est passé avec la Jordanie, dans la ville de Karak dernièrement. Le gouvernement truc devrait aussi tirer les leçons du soutien qu’il accordé à Daesh et que tout le monde connait très bien, après ce qui s’est passé avec ses soldats hier….

Cessez de les aider en Syrie ou en Irak…

Ils finiront par se retourner contre vous parce que vous êtes des impies pour eux. N’allez pas risquer votre sécurité et votre avenir national…
Tout le monde sait que la Turquie a accordé un soutien à Daesh comme personne ne l’a fait. Lors de la rencontre entre Erdogan et le vice-président américain Jo Biden celui-ci a été clair lorsqu’il lui a dit qu’il allait un peu trop loin en assistant Daesh

Tout monde le sait que c’est la Turquie qui a facilité l’entrée de Daesh en Syrie et en Irak, et lui a laisser passer des armes, des  munitions, en plus du transfert des miliciens, ou en achetant le pétrole qu’il extrayait de la Syrie et de l’Irak…

Mais voilà qu’aujourd’hui les turcs sous les feux de Daesh et ils ne tirent toujours pas de leçon

On a appris récemment que la Turquie a bloqué des sites internet parce qu’elle craint que le peuple turc ne soit froissé en visionnant la vidéo sur l’incinération des deux militaires turcs. Mais Erdogan n’en a cure des sentiments de la population turque. Il ne veut surtout pas que les Turcs voient les séquelles de sa politique avec Daesh et qui a fini par se retourner contre lui.

Le gouvernement turc se doit de prendre une position de Daesh et de sortir de sa politique dualiste qui consiste à le soutenir en Irak et à la combattre en Syrie.

Une bataille dure à Alep

alep_sayed2Concernant la Syrie. Les gens ont suivi durant ces derniers mois les événements, mais une vision générale du cœur du terrain s’imposer : ce qui s’est passé à Alep, je parle de toute Alep, de sa province nord, est et sud, et non seulement de ses quartiers Est a été une véritable guerre, l’une des plus dures en Syrie et au Moyen Orient.

Les États parrains des groupes armés ont dépêché de dizaines de milliers de combattants. Les combats qui avaient lieu à l’ouest et dans sa province sud pas saluent contre des rebelles syrien mais il y avait aussi des turcs, des ouzbeks, des tadjiks, des hommes originaires d’Asie centrale. Parmi eux il y avait des centaines de kamikazes qui se jetaient en groupe de 20 en même temps, a bord de chars et de véhicules blindés remplis de tonnes d’explosifs et se faisaient exploser

Des centaines de kamikazes individuels, non motorisés, ont été investis ainsi que des dizaines de chars, de véhicules équipés et autres…

Ce qui s’est passé a Alep a été une bataille dure, sans répit, quotidienne et sur laquelle ont misé tous les Etats qui ont parrainé les groupes terroristes Son but était de prendre le contrôle de la totalité d’Alep et non seulement de rentrer dans les quartiers est d’Alep. Les appellations données par les miliciens à leurs batailles en témoignent d’ailleurs : « grande épopée d’Alep »

il faut dont estimer l’ampleur des sacrifices admis de la part des soldats, des combattants, des résistants…

Une aide sans précédent aux rebelles

La justification donnée par les groupes armés à leur défaite dans toute la bataille d’Alep, dans toutes les régions, en mettant en cause l’insuffisance du soutien qui leur parvenait de la part des États qui les soutenaient, cette justification là est totalement fausse : sachez que l’ampleur de cette aide est énorme.

Concernant toute la Syrie, et de l’aveu de Jo Biden, de Clinton, des Américains : les fonds dépensés en Syrie s’élèvent à des centaines de milliards de dollars, et à des dizaines de milliers de tonnes d’armements

Ce que le monde et surtout les États arabes ont consenti comme soutiens,  en fonds, en armes et munitions, en appui médiatique et politique durant ces six années de guerre dépasse sans aucune mesure ce qu’ils ont accordé au peuple palestinien durant ces 60 années. Même le nombre des conférences pour le soutien à la Syrie dépasse celui organisé au peuple palestinien…

La vérité est que les États parrains du terrorisme n’ont nullement été avares quant à l’aide aux rebelles : en armes, en munitions, en fonds, en soutien politique, en sanctions (contre le pouvoir syrien), en campagnes médiatiques, en mensonges et en désinformation jusqu’à l’incitation confessionnelle. La seule chose qu’ils n’ont pas faite est qu’ils n’ont pas dépêché leur armée

A l’exception de la Turquie qui commence à s’impliquer en Syrie et dont les fils sont en train de se faire bruler par ceux qu’elle avait soutenus. Même l’aide accordée à l’Afghanistan n’est rien par rapport a ce qui a été accordé à la Syrie en 6 ans…

Cet exploit qui s’est passé à Alep est celui de tous ceux qui ont combattu, ont persévéré et résisté à Alep, les Syriens ou leurs alliés. Mais en tant qu’allié, permettez-moi de dire qu’après Dieu, cette victoire est redevable aux Syriens eux-mêmes, à leur direction, à leur armée, à ceux qui ont décidé de résister et de faire face. Si la direction, l’armée et le peuple syriens n’avaient pas pris cette décision, leurs alliés n’auraient pu rien faire. Les alliés sont un facteur complémentaire.

Les mensonges sur Alep

alep_sayed4Durant les batailles d’Alep, on a dit beaucoup de choses : beaucoup de mensonges et de désinformation surtout : imaginez ils ont attribué à Alep des photographies de la banlieue sud durant la guerre de juillet 2006, des massacres commis par les israéliens dans les guerres de Gaza, et le pire de tout cela est les photographies sur le Yémen.

Il n’y a pas d’enfant qui sont morts de faim en Syrie alors que c’est le cas au Yémen en raison du siège et des bombardements perpétrés par la coalition menée par l’Arabie saoudite avec le soutien des USA. Les enfants du Yémen meurent devant les yeux du monde entier, sans que personne ne bronche.

Et au lieu de dire la vérité sur ce qui se passe au Yémen, ces journalistes prennent les images des morts dans ce pays et prétendent qu’ils ont eu lieu à Alep.

Autre mensonge énorme: il a été de 300 mille personnes assiégées, alors qu’il n’en est rien..

Du côté humanitaire, nous avons vu les civils et les miliciens sortir de l’est d’Alep. Donnez-moi le nom d’une seule ville contrôlée par Daesh ou le front al-Nosra ou ces groupes armés, et qui ont autorisé à ses habitants ou à ses combattants de sortir sains et saufs

Que ce soit en Syrie, en Irak, au Yémen, au Nigeria..

Malgré le fait que l’armée était victorieuse à Alep, elle a admis la sortie non seulement des civils mais aussi des miliciens.

Alors que les rebelles présentés par les américains et les Occidentaux comme étant des modérés démocratiques n’ont jamais admis cela.

Dans plusieurs régions, le pouvoir syrien a admis de parvenir à des compromis avec les miliciens

Y a t-il un seul régime arabe qui fait une guerre et consent de faire un compromis ?

Prenons l’exemple de Fouaa et Kfarya, ces deux localités assiégées depuis 3 ans (dans la province d’Idleb), les rebelles refusent catégoriquement de les faire évacuer parce qu’ils veulent utiliser ses habitants comme des otages.

Et puis, il y a les mensonges sur les changements démographiques des régions syriennes attribués au pouvoir syrien, et à nous ; ils n’ont rien à voir avec la réalité. Dans la plupart des villes (nettoyées des terroristes et sécurisées) les habitants sont revenus dans leurs régions. Mais le contraire n’est pas vrai.

Ce sont eux qui ont voulu imposer un changement démographique sur des critères non seulement confessionnels et religieux mais aussi politiques. Tous ceux qui refusaient leur position étaient rejetés si ce n’est éliminé.

Plus question de renverser le pouvoir

alep_sayed5Dernier point sur le sujet syrien : la bataille d’Alep, si nous voulons la décrire sans exagération constitue l’une  des plus grandes défaites pour l’autre projet et une grande victoire du front qui lutte contre le terrorisme : une victoire militaire, politique et morale

Imaginez qu’Alep soit tombée entre les mains des miliciens… Mais ce n’est pas la fin de la guerre.

Le plus important résultat de cette bataille d’Alep est le suivant. Sachant que le projet des terroristes et de leurs parrains avait deux objectifs : celui de renverser le régime et celui de contrôler toute la Syrie, le premier ne pouvant se faire sans l’autre, et  tout en étant l’introduction du second.

Après Alep, l’objectif de renverser le pouvoir est désormais avorté. Il s’est soldé par un échec car le pouvoir détient désormais Damas, Alep, qui sont les deux plus grandes villes, en plus de Homs , Hama, Tartous et Lattaquié.

C’est donc un pouvoir puissant que personne ne peut ignorer ou prétendre qu’il est tombé

Mais la victoire d’Alep ne veut pas dire que le projet de contrôler la Syrie et terminé. …

Quant à la phase prochaine, elle devrait permettre de consolider la situation sécuritaire d’Alep afin d’empêcher la reprise des attaques contre elle.

Il ne faut pas croire que les parrains du terrorisme baisseront les bras. il faut consolider cette victoire pour la monnayer sur le plan politique, afin qu’elle permette l’amorcement d’un règlement politique. Peut-être certains pays pourraient devenir plus pragmatiques, plus réalistes. Alep a changé les données sur lesquelles le règlement politique devrait être amorcé.

FIN

Source: AlManar

Syrie: la police militaire russe arrive en Syrie pour protéger le personnel humanitaire à Alep

Un bataillon de la police militaire du ministère russe de la Défense est arrivé vendredi à la base aérienne de Hmeymim, en Lattaquié. Les troupes seront ensuite envoyées à Alep où elles rempliront les tâches au sein du Centre russe pour la réconciliation des parties opposées en Syrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :