A la Une

Donald Trump et Denis Sassou-Nguesso devaient-ils réellement se rencontrer à New-York ?

Donald Trump nouvellement élu président des Etats-Unis d’Amérique devrait semble-t-il selon plusieurs médias se retrouver avec son homologue du Congo-Brazzaville, le Président Denis Sassou NGUESSO non-élu, qui s’est imposé à la force des biceps grâce à son armée, sa sécurité et ses nombreuses milices armées. La rencontre n’aurait pas eu lieu.

Pour se maintenir au pouvoir, Denis Sassou NGUESSO (8% des voix dans les urnes) a mis le vrai vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle du 20 Mars 2016 (37% des suffrages exprimés) en prison en lui collant purement et simplement des motifs judiciaires imaginaires, tout en « décapitant » son équipe de campagne.

Selon des sources médiatiques, nombreux parmi les soutiens du Général Jean Marie Michel MOKOKO et autres opposants auraient été torturés, même ceux qui s’étaient exilés à l’étranger, que le président congolais avaient demandé expressément de rentrer au bercail, sous couvert d’ouverture « démocratique ».

Ils se sont retrouvés en prison, ayant naïvement cru en la transformation d’un système foncièrement monolithique, en un système réellement pluraliste. Or tout bon flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute selon la fable du corbeau et le renard. Le corbeau perdit son fromage pour le plus grand bonheur du renard. C’est le cas de Paulin Makaya (a mis sur internet une vidéo de Sassou) ou Modeste Boukadia (prône la séparation absurde du pays en deux entités distinctes Nord-Sud).

Le tour de passe-passe de cette rencontre manquée a été trouvé grâce à la combine imaginée par des dirigeants africains qui ont tenu à sortir le président non-élu congolais de l’impasse, en lui confiant des missions panafricaines élevées qui lui auraient permis de sortir de l’isolement, afin de démontrer qu’il est un des tous puissants chefs africains à qui on ne peut rien refuser, quel que soient les incartades vis-à-vis des normes de bonne gouvernance.

Si le président congolais avait réussi son coup cette fois-ci, il aurait brisé les glaces de l’isolement diplomatique en entrant par l’une des grandes portes de la scène diplomatique mondiale. Car il rêve de réduire à néant les espoirs de l’opposition qui lutte fermement pour l’instauration d’un système politique juste et plus ouvert et relativement démocratique.

 Le président congolais a tenté de tirer Donald Trump vers son monde de la corruption politique, lui que toute la classe politique mondaine appelle le « bleu de la politique » qui pourtant a fini par vaincre l’adversité dans les urnes pour s’imposer comme un grand personnage. C’est le porte-parole du gouvernement Thierry Moungalla qui a annoncé dans un Tweet  la rencontre en Donald Trump et Denis Sassou-Nguesso.

    Rencontre entre @realDonaldTrump et #Denis_Sassou_Nguesso aux #USA demain. #Crise_libyenne@RFIAfrique@ICIBrazza@congosouverain@SassouCGpic.twitter.com/TIAYYUt6uw— Thierry Moungalla (@Thierry_mounga) 26 Décembre 2016

Le président-élu Donald Trump n’a rencontré qu’un seul leader de l’Union africaine, le président Abdelfatah Al-Sissi de l’Egypte, avec lequel il a discuté de divers sujets dont celui tenant à cœur Denis Sassou NGUESSO : la Libye. Car c’est en 2011 que l’UA avait envoyé les présidents africains en Libye et s’était opposée à l’intervention de l’Otan, compte tenu des risques multiples.

Barack Obama et tous les autres leaders occidentaux ont pourtant choisi de les braver en assassinant purement et simplement ce guide talentueux de la révolution libyenne, laissant ainsi le pays orphelin et dévasté par de nombreuses guerres fratricides, après les bombardements massifs de la coalition menée par l’occident. Ce fut là une des plus graves erreurs et monstrueuses fautes commises par ces leaders dans la gestion des affaires du monde.

David Cameron et Nicolas Sarkozy étaient parmi les meneurs les plus farouches, ils ont été écartés par la suite du pouvoir par leurs peuples respectifs. Quel sera alors la vision de Trump dans ce dossier maintenant que Barack Obama lui transmet cet héritage?

Denis Sassou NGUESSO qui mène une farouche guerre dans le Pool avec de nombreux dégâts dits « collatéraux » veut s’engouffrer dans la brèche pour faire oublier ses propres exploits internes. Combien de morts jusque-là au Congo-Brazzaville? Personne ne le sait, le régime a l’habitude de minorer largement les chiffres, selon de nombreuses sources médiatiques.

Sassou voulait sans doute aider Trump à mieux comprendre le problème Libyen, mais Trump  peut aussi lui rappeler ses difficultés internes. Comment réussir à parler de la paix pour les autres sans savoir la faire soi-même pour son pays?

La rencontre prévue à New-York le mardi 27 décembre avec Denis Sassou-Nguesso a finalement purement et simplement été annulée. Que s’est-il donc passé ? Donald Trump ne devait pourtant pas rencontrer le président du Congo-Brazzaville, mais un haut responsable du continent africain mandaté par l’Union africaine pour traiter des sujets d’actualité et préparer le terrain pour la future présidence du président-élu des Etats-Unis.

Donald Trump aurait-il finalement fait des recherches poussées et découvert que celui qui était mandaté par l’Union africaine porte de nombreuses casseroles sous son manteau? Était-ce la crédibilité du représentant africain qui était mis en cause ou un simplement changement dans l’organisation de l’agenda du futur président exécutif des Etats-Unis ?

Toujours est-il que Donald Trump a catégoriquement refusé de recevoir le président congolais émissaire important de l’Union africaine. Aurait-il regretté de ne pas avoir pris assez de précautions pour avoir envisagé ne fut-ce qu’une telle entrevue ?

Le porte-parole Hope Hicks a annoncé aux journalistes (Agence Reuters) que la rencontre « n’a jamais été programmée ». Est-ce un désaveu alors que le président congolais avait déjà rendu public cette rencontre, notamment par le biais de Télé-Congo et autres moyens de communications officielles et s’est déplacé sur les lieux aux Etats-Unis! Que va-t-il se passer maintenant ?

Jean de Dieu MOSSINGUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :