A la Une

Le Chef de la CIA « Largement Responsable du Chaos » en Syrie, pas la Russie

© Sputnik/ Mohamad Maruf

L’engagement de la Russie dans le conflit syrien a été conçu pour aider à résoudre la crise et fournir une aide humanitaire aux civils, a déclaré le législateur Dmitri Novikov à RIA Novosti après que le directeur de la CIA, John Brennan, ait accusé Moscou d’utiliser une stratégie de la «terre brûlée» dans le pays arabe déchiré par la guerre.

« La Russie n’a jamais utilisé cette tactique. Nous essayons de fournir une assistance pour résoudre le conflit syrien, nous ne visons pas à prendre la Syrie sous contrôle. Contrairement aux États-Unis, la Russie a déployé ses forces en Syrie temporairement suite à une demande du président légitimement élu, » a-t-il dit.

Novikov, premier vice-président de la commission de la Douma d’Etat russe sur les affaires internationales, a souligné que la Russie se concentre sur « la lutte contre les terroristes et la protection des Syriens », ajoutant que c’était le principal moteur de l’assistance militaire de Moscou à l’armée arabe syrienne et des missions humanitaires au Pays en crise.

« C’est la tactique de la Russie en Syrie », a-t-il dit. Le législateur a ajouté que la présence militaire de Washington à l’étranger a souvent conduit à de «graves conséquences», citant le chaos en Libye comme un exemple.

Les commentaires de Novikov sont venus en réponse aux remarques de John Brennan, directeur de la Central Intelligence Agency (CIA).

« Ce que les Russes ont fait en Syrie en raison de la politique de la terre brûlée qu’ils ont menée à la dévastation et des milliers et milliers de morts innocentes, ce n’est pas quelque chose que les États-Unis n’ont jamais fait. Ces conflits militaires », a-t-il suggéré au début de janvier.

Brennan a également fustigé la Russie pour avoir «peint toute l’opposition en tant que terroriste» et a qualifié l’opération antiterroriste de Moscou en Syrie de «très audacieuse et, à mon avis, à bien des égards, d’une action militaire imprudente».

De nombreux analystes ont souligné que les propos de Brennan pourraient refléter l’approche de Washington à l’égard des efforts anti-Daesh de la Russie en Syrie, mais ils ne reflètent pas exactement ce que les États-Unis ont fait au Moyen-Orient. La région a été en proie au terrorisme et à la violence sectaire en grande partie à cause des campagnes militaires américaines en Afghanistan, en Irak, en Syrie et en Libye.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le major général Igor Konashenkov, a déclaré que Brennan était « bien conscient du fait que, bien avant que la Russie ne lançât sa campagne, la coalition internationale détruisait systématiquement l’infrastructure économique syrienne pour affaiblir autant que possible le gouvernement légitime ». Le coût civil de ces actions est immense.

L’ancien officier de la CIA, Ray McGovern, a déclaré à RT que le dossier de crédibilité de Brennan était «plutôt mince», [sinon nul].

« Brennan est largement responsable du chaos en Syrie », a-t-il dit. « Lui et Ashton Carter ont été contre le cessez-le-feu. » Ashton Carter a envoyé sa force aérienne pour faire échouer le cessez-le-feu qui a été convenu entre [le secrétaire d’Etat américain John] Kerry et [le ministre russe des Affaires étrangères Sergei] Lavrov en septembre [dernier]. Verser des larmes de crocodile maintenant, bien je pourrais dire, c’est donner à l’hypocrisie un mauvais nom. »

McGovern faisait allusion à une tentative précédente de mettre un terme à la violence en Syrie.

[En effet], une trêve négociée par la Russie et les États-Unis a duré une simple semaine en raison de nombreuses violations du cessez-le-feu par les rebelles syriens [et le bombardement par la force aérienne de la coalition menée par les Etats-Unis des troupes officielles syriennes qui étaient au contact direct des terroristes, sans qu’elles ne l’aient fait contre ces derniers qui avaient pris un net avantage grâce à cette action malfaisante (entre crochet ici ajouté par MIRASTNEWS)]. La coalition dirigée par les Etats-Unis a été presque détruite lors d’une attaque aérienne sur la base de l’armée arabe syrienne à Deir ez-Zor.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :