A la Une

Israël torpille les efforts de la Russie, l’Iran et la Turquie pour la paix. Des avions israéliens bombardent un aéroport militaire syrien près de Damas

Selon l’agence de presse syrienne SANA, les avions israéliens ont bombardé l’aéroport militaire Mezzeh à l’ouest de Damas, accusant Tel Aviv de soutenir le terrorisme. L’aéroport a été secoué par des explosions multiples, avec des ambulances se précipitant sur les lieux.

L’armée arabe syrienne a averti qu’il y aurait des répercussions pour Israël pour « l’attaque flagrante » sur la base militaire, a déclaré la télévision d’Etat, citant un porte-parole de l’armée syrienne. Il a également lié la frappe alléguée au «soutien des groupes terroristes» par Israël.

L’armée a indiqué que plusieurs missiles ont été tirés sur les composés de l’aéroport de Mezzeh depuis le lac Tiberias, dans le nord d’Israël, vers minuit vendredi. La frappe aurait endommagé un des composants de l’installation militaire cruciale.

    #BREAKING Des avions israéliens ont attaqué la base militaire syrienne à Damas dans le cadre de son soutien aux groupes terroristes: l’agence de presse Sana pic.twitter.com/0e2wFEjnmM

    – Guy Elster (@guyelster) 12 janvier 2017

    #Breaking #L’armée syrienne avertit #Israël des « conséquences d’une attaque flagrante sur #Almazza Aéroport. » A dit missiles utilisés PAS F-35. Pic.twitter.com/7ZNDrMlOqu

    – Ali Alimadadi 🇮🇷 (@ alialimadadi110) 13 janvier 2017

Il n’y avait aucune information sur le nombre de morts résultant du raid aérien immédiatement disponible. La base est rapportée pour abriter l’élite des gardes républicains et des forces spéciales de la Syrie.

Des séquences de la scène avec le feu lourd et les sons des explosions a fait surface sur les médias sociaux. De nombreux rapports de journalistes et de militants sur le terrain ont décrit le bombardement, l’opposition ayant également rapporté que des roquettes avaient été tirées.

    Le raid aérien à l’aéroport militaire d’almazah il y a peu de temps pic.twitter.com/z9qaPUpwbX

    – yasser alhaji (@ yasseralhaji1) 12 janvier 2017

« Les roquettes ont frappé à l’aéroport militaire de Mezzeh à Damas il y a quelques minutes », a tweeté Hadi al-Bahra, ancien président de la Coalition nationale de la révolution syrienne et des forces d’opposition.

    Israël et les terroristes attaquent Damas ce soir Mezzeh aéroport. Pic.twitter.com/pOyE47KmzT

    – ayham alassad (@ Ayham22mmAl) 13 janvier 2017

DÉTAILS À SUIVRE

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Explosions à l’aéroport militaire de Damas : la Syrie accuse Israël et menace de riposter

5878948dc461885c5c8b461d© Capture d’écran d’une vidéo

Plusieurs fortes explosions ont touché l’aéroport militaire de Mazzeh, aux abords de Damas. L’armée syrienne a accusé Israël et averti Tel-Aviv que cette agression «flagrante» serait suivie de représailles.

Dans la nuit du 12 au 13 janvier, de fortes explosions ont secoué la base aérienne militaire de Mazzeh, à l’ouest de la capitale syrienne. Selon la télévision gouvernementale Sama TV, Israël serait derrière cette attaque.

Le porte-parole de l’armée a prévenu que cette agression «flagrante» aurait des conséquences et qu’elle démontrait qu’Israël cherchait à «soutenir des groupes terroristes sur le territoire syrien».

Selon le gouvernement syrien, des roquettes ont été tirés depuis un secteur situé près du lac de Tibériade, dans le nord d’Israël, juste après minuit.

L’aéroport de Mazzeh est une base aérienne stratégique majeure, utilisée principalement par la garde républicaine syrienne, corps d’élite chargé de protéger la capitale. Il ne se trouve qu’à cinq kilomètres de la résidence officielle de Bachar el-Assad.

Aucune victime ne serait à déplorer alors que, d’après les témoignages cités par la télévisions syriennes, des forces spéciales syriennes s’y trouvaient au moment même des explosions.

Le gouvernement israélien n’a quant à lui pas encore réagi.

La zone de Mazzeh avait déjà été pris pour cible en novembre 2016. L’armée syrienne avait en effet déclaré que, le 30 novembre 2016, des avions de combat israéliens avaient bombardé des postes militaires à l’ouest de Damas.

Israël avait justifié ces frappes en invoquant des représailles pour des bombardements de zones sous son contrôle dans les hauteurs du Golan, ou en arguant que ces frappes visaient le Hezbollah en Syrie.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :