A la Une

«Personne ne peut m’empêcher de déclarer la loi martiale», prévient Duterte en pleine épidémie de drogue

Le président Philippin Rodrigo Duterte prend la parole lors du lancement de la Présidence de l’ASEAN aux Philippines au SMX Convention Center, dans la ville de Davao, dans le sud des Philippines le 15 janvier 2017 © Lean Daval Jr / Reuters

Le président philippin Rodrigo Duterte affirme qu’il pourrait imposer la loi martiale si le problème de la drogue dans le pays devient «très virulent», avertissant qu’il est prêt à ignorer la Cour suprême et le Congrès.

S’exprimant devant les membres de la Chambre de commerce de Davao samedi, M. Duterte a déclaré que la protection de son pays remplace toute considération de blocage juridique à l’imposition de la loi martiale.

« Je ne me soucie pas de la Cour suprême en raison du droit de préserver sa vie et de ma nation », a-t-il dit aux hommes d’affaires, selon Reuters.

«Si je le voulais, et que cela se détériorerait en quelque chose de vraiment très virulent, je déclarerai la loi martiale», a-t-il ajouté, «mon pays transcende tout le reste, même les limites».

En vertu de la constitution des Philippines, la loi martiale peut être imposée pour une durée maximale de 60 jours dans des circonstances impliquant une invasion ou une rébellion armée. La Cour suprême et le Congrès ont normalement le pouvoir de le révoquer, cependant, et les individus ont le droit d’exprimer leur désaccord avec l’imposition devant la Cour suprême.

La situation des drogues illégales est devenue grave aux Philippines, avec Duterte soulignant que quatre millions de Philippins sont maintenant touchés par des problèmes liés aux drogues.

Le président, qui est arrivé au pouvoir en juin dernier, a fait de la lutte contre le crime lié à la drogue un pilier de sa présidence, mais ses méthodes pour la combattre ont conduit à une critique internationale croissante. Plus de 6000 personnes auraient péri dans sa guerre contre la drogue depuis juillet, soit aux mains de la police ou des bandes de vigilants, selon Reuters.

La dernière fois que la loi martiale a été imposée aux Philippines était dans les années 1970, lorsque l’ancien président Ferdinand Marcos a publié l’ordre de lutter contre une insurrection de gauche. Cette fois-là, il a duré une décennie, et le gouvernement a également été accusé d’abus des droits de l’homme.

Jusqu’à tout récemment, Duterte lui-même semblait être contre la loi martiale. Il y a un mois, il a dit aux journalistes que l’idée était « absurde ».

«Nous avions déjà eu une loi martiale, qu’est-ce qui s’est passé? A-t-il amélioré nos vies maintenant? Pas du tout,» a dit alors le chef d’Etat.

Cependant, étant donné le style de prise de décision [dit] erroné [par certaines parties] de Duterte, l’imposition de la loi martiale ne surprendrait pas la plupart des Philippins, bien que 74% d’entre eux se soient opposés à celle-ci dans un récent sondage de Pulse Asia. Seulement 12 pour cent ont soutenu et 14 [pour cent] sont restés sur la barrière. Un total de 1 200 de personnes interrogées y ont pris part.

La plus grande concentration de Philippins opposée à la loi martiale a été trouvée dans la capitale, Manille, où 81 pour cent des répondants ont dit «Non».

«Le Vatican ne fait rien contre la drogue ici, il recueille de l’argent à la messe» – Duterte

Récemment, il y a eu des rumeurs selon lesquelles il y aurait un complot pour renverser le président, impliquant une fuite de courrier électronique présumée qui prouve que la vice-présidente du pays, Leni Robredo, a été complice en appelant à des manifestations pour protester contre la présidence de Duterte. Beaucoup de ceux impliqués dans les échanges fuités sont des Philippins-Américains qui participent activement à un groupe Yahoo! appelé le Global Filipino Diaspora Council. Les autorités enquêtent maintenant.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :