A la Une

Maduro annonce le nouveau décret pour l’urgence économique 2017

Le Président a annoncé qu’il y aura des nouvelles positives sur l’accès au marché international | Photo: Presse présidentielle

Dans son discours annuel à la nation, le président a réaffirmé son engagement à maintenir le dialogue avec l’opposition.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro a annoncé que le lundi sera publié au Journal officiel un nouveau décret d’urgence économique de mener les actions pour la stabilité économique et productive.

«Cette année, nous avons défendu avec un peu plus de 5.000 millions de dollars (5 milliards) et ne fermons pas une école ou rejeter un travailleur», a dit Maduro. Il a rappelé que, avant la chute des prix du pétrole ce montant était de 43.000 millions (43 milliards).

Il a également dit que le Venezuela a payé 60.000 millions de dollars pour respecter ses engagements internationaux.

#ENVIVO | @NicolasMaduro Affiche le premier décret d’urgence économique 2017 https://t.co/tqMKHfl0b4 pic.twitter.com/Eo7gLbkSyU
– Telesur TV (@teleSURtv) Janvier 15, 2017

« Je regrette de ne pas avoir en conséquence annoncé ce message en face de l’Assemblée nationale (AN) », a-t-il souligné le président, qui a rappelé que l’année dernière il a fait son discours devant les députés, qui ont été légitimement élus.

Cependant, il a dit que le scénario d’outrage au tribunal de sa nouvelle politique, l’a forcé à le faire à la Cour suprême (TSJ).

L’AN, formé principalement par des députés de droite, est un outrage à l’année précédente, quand elle a juré dans les Amazonas d’Etat de trois candidats (sud), dont l’élection, le 6 Décembre, 2015, a été contestée en raison d’irrégularités présumées lors de le processus électoral.

L’AN continue d’agir en dehors de la loi, qui dominent maintenant circonstanciellement, ignorant les lois, le peuple et le TSJ pic.twitter.com/g5GEgtTGER
– Presse présidentielle (@PresidencialVen) 15 Janvier 2017

Maduro fait référence à la déclaration du Parlement sur son manquement présumé du devoir. «Je fais l’exercice de toutes mes fonctions constitutionnelles entièrement de jour en jour», et a ajouté que «il y aura la justice, à la fois le mépris» de la Constitution.

D’autre part, il a insisté sur la nécessité de poursuivre le dialogue politique pour atteindre et maintenir la paix dans la nation.

«Nous sommes sur le chemin de la politique, de la démocratie», a affirmé Maduro.

Il a rappelé qu’il y a un an, il a convoqué le président de l’Assemblée nationale, l’opposition de Henry Ramos, à un dialogue permanent basé sur le respect et il a refusé.

A la frontière avec la Colombie

Le président vénézuélien a évoqué les politiques mises en œuvre durant son mandat d’avoir une frontière «saine» et «productive». À cet égard, le président a déclaré que le lundi 16 ouvert dans les huit premiers échanges.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Telesur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :