A la Une

Les forces aériennes russes et turques conduisent la première opération conjointe anti-ISIS en Syrie

FICHIER PHOTO: Avion d’attaque Sukhoi Su-24 avant de partir pour sa base permanente en Russie à partir de la base aérienne de Khmeimim en Syrie. ©Vadim Grishankin / Sputnik

Moscou et Ankara mènent leur première opération militaire conjointe contre l’Etat islamique (EI, IS, anciennement ISIS / ISIL) dans la province syrienne d’Alep, a annoncé le ministère russe de la Défense.

«Aujourd’hui, les forces aériennes russe et turque mènent leur première opération conjointe pour viser l’ISIL dans la banlieue de la ville d’al-Bab, dans la province d’Alep», a déclaré Sergey Rudskoy, Chef de la Direction opérationnelle principale de l’état-major général – Une séance d’information mercredi.

Selon les résultats initiaux, l’effort conjoint s’est avéré un succès, a ajouté le responsable du ministère de la Défense.

    #ISIS coupe la base aérienne #DeirezZor, menace 120.000 civils – RT journaliste https://t.co/XMEFrjWsMlpic.twitter.com/bKxaOsLKLD

    – RT (@RT_com) 17 января 2017 г.

En même temps, l’armée russe est impliquée dans une opération séparée contre les terroristes islamiques en Syrie, aidant l’armée syrienne dans la province orientale de Deir ez-Zor à repousser la récente offensive à grande échelle des militants, a déclaré Rudskoy.

Les djihadistes utilisent leur supériorité numérique et attaquent constamment des forces syriennes qui défendent des civils à Deir ez-Zor, selon le responsable militaire. Si les terroristes parviennent à capturer la ville, «un vrai génocide attend ses citoyens», a déclaré Rudskoy, ajoutant que «toute la population de Deir ez-Zor pourrait être complètement exterminée».

Jusqu’à présent, les forces gouvernementales syriennes dans la ville, soutenues par l’armée de l’air russe, ont réussi à résister à l’assaut des militants de l’EI, a-t-il déclaré, qualifiant la situation de Deir ez-Zor de « difficile ».

Moscou aide également l’armée syrienne dans ses efforts pour vaincre les terroristes de l’EI (IS) à Palmyra, a déclaré Rudskoy aux médias, disant que dans cette région, l’armée a lancé une offensive contre les djihadistes. Pourtant, selon plusieurs sources, « une grande quantité d’explosifs ont été jetés dans la région de Palmyra, pour être utilisés par les terroristes de l’ISIL pour détruire l’héritage de la ville », a averti le ministère russe de la Défense.

Des militants islamistes sont venus à Palmyra, Deir ez-Zor et al-Bab d’Irak, a déclaré Rudskoy lors du briefing.

« Les actions menées par la coalition dirigée par les États-Unis dans la ville irakienne de Mossoul sont généralement venues à pousser les principales forces de l’ISIL dans l’est de la Syrie », a déclaré le responsable, ajoutant que l’Etat islamique déplace ses forces avec des armes et des explosifs en Syrie ».

Dans le même temps, un cessez-le-feu syrien à l’échelle nationale, négocié par Moscou et Ankara et approuvé par le Conseil de sécurité de l’ONU à la fin décembre, est largement observé, a rapporté mercredi le ministère russe de la Défense. Selon Rudskoy, les forces russes et turques contrôlent conjointement le cessez-le-feu, ajoutant qu’il y a moins de violations, ce qui «crée des conditions favorables» pour les prochaines négociations à Astana, au Kazakhstan.

Des pourparlers de paix sur la Syrie sont prévus pour la semaine prochaine dans la capitale kazakhe. Un certain nombre de groupes d’opposition syriens se sont adressés au Centre russe de réconciliation en Syrie pour exprimer leur volonté de prendre part aux négociations, a déclaré M. Rudskoy.

Plus tôt, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu’il croyait que les représentants des Etats-Unis et de l’ONU devraient être invités à la réunion, cherchant finalement à trouver une solution à la crise syrienne, mais l’Iran rejette toute participation des représentants américains.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Selon Sputnik, 36 cibles ont été visées lors de cette opération menée ensemble par les forces aériennes russo-turque en Syrie, qui cite le Commandement opérationnel principal de l’État-major général des Forces armées russes, le général Sergueï Roudskoï. Ce dernier l’a déclaré en ces termes aux journalistes pendant un point de presse : « Au total, 36 cibles ont été attaquées. Je souligne que les frappes ont été d’avance coordonnées au niveau des États-major généraux et des commandements des armées de l’air des deux pays ».

Les terroristes de Daech envisageaient de disposer des explosifs dans la région de Palmyre pour détruire le patrimoine historique de la ville. Mis au courant de leurs objectifs, les troupes syriennes avec l’aviation russe ont lancé une offensive sur les positions des terroristes pour les empêcher de détruire les sites historiques de la ville de Palmyre.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Avion d’attaque Sukhoi Su-24
  2. Les forces aériennes russes et turques.. la première opération conjointe anti-ISIS en Syrie | Dany Huski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :