A la Une

Si les USA veulent que la Crimée retourne en Ukraine, la Russie veut que l’Alaska retourne

Le président Donald Trump s’attend à ce que la Russie renvoie la Crimée en Ukraine pour désamorcer la crise à l’est du pays, a déclaré mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer. Selon lui, Trump prend une position incroyablement dure sur la Russie.

« Le président Trump a dit très clairement qu’il s’attendait à ce que le gouvernement russe élimine la violence en Ukraine et retourne la Crimée », a déclaré M. Spicer. « Dans le même temps, il espère et veut être en mesure de s’entendre avec la Russie, contrairement aux administrations précédentes, afin que nous puissions résoudre de nombreux problèmes ensemble face au monde, comme l’ISIS et le terrorisme », a déclaré le responsable.

« L’ironie de toute cette situation est que le président a été incroyablement dur avec la Russie. Il continue à soulever la question de la Crimée, que l’administration précédente a permis [par ses maladresses] d’être saisie par la Russie », a ajouté Spicer.

Des politiciens russes ont commenté la déclaration du représentant de la Maison Blanche.

« Il ne faut pas créer une barrière infranchissable que la Russie n’acceptera pas. Le rejet par la Russie de sa souveraineté sur la Crimée ne peut être sérieusement pris en considération », a déclaré le sénateur Oleg Morozov à RIA Novosti.

Selon le fonctionnaire, on devrait s’attendre à une « déclaration plus clairement formulée » de Donald Trump. « Les déclarations que nous avons entendues jusqu’à présent peuvent être interprétées différemment, car les deux parties doivent établir des contacts directs pour discuter de tous les problèmes, et nous ne serons pas en mesure de comprendre l’état réel des choses jusque-là », a déclaré le sénateur.

Son collègue de la chambre haute du parlement russe, Viktor Ozerov, chef du Comité de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération, a déclaré que les propos du porte-parole de la Maison Blanche pourraient être attribués au souhait de l’administration Trump de « muter » le mécontentement de l’establishment américain avec le président Donald Trump en raison de sa prétendue position «pro-russe».

« Je pense que l’une des raisons d’une telle déclaration est la situation qui s’est développée autour de Trump dernièrement. La déclaration a été exprimée pour atténuer les tensions et montrer que Donald Trump n’était pas très pro-russe comme il peut sembler », a déclaré Ozerov.

« Pour ce qui est du retour de la Crimée, il n’y a pas deux opinions à ce sujet. La Crimée est la Russie, ce n’est pas une monnaie d’échange pour la Russie et les Etats-Unis, peu importe ce qui est en jeu », a-t-il souligné.

L’exigence de «retourner la Crimée» est tout aussi «impraticable que si la Russie exigeait que les Etats-Unis renvoient l’Alaska», a ajouté le responsable.

« Il ne semble pas que Trump veut que la Troisième Guerre mondiale éclate, n’est-ce pas? » Bien sûr, la déclaration a été exprimée en conséquence de la pression de l’établissement américain dans le contexte du scandale avec Michael Flynn. Pousser son bouton « faucon » pour s’aliéner de la position que beaucoup estiment être pro-russe – c’est pourquoi il a changé la rhétorique. Les Etats-Unis ont-ils reconnu la Chypre du Nord occupée par la Turquie? Au cours des 200 dernières années, les Américains ont-ils fait des excuses pour la Yougoslavie, pourquoi devrait-on faire attention à la rhétorique de la consommation intérieure? A déclaré à Politonline le politologue Daniel Hotz.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: Pravda.Ru

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :