A la Une

Poutine aux ambassadeurs étrangers: « Vous ne serez pas dédaignés en Russie »

© Sputnik. Alexei Druzhinin

Lors de la remise des lettres de créance au président russe par les ambassadeurs de 18 pays, M. Poutine a assuré les diplomates étrangers du soutien de la Russie. Il a également déclaré que la Russie se prononçait contre les tentatives de déstabilisation dans le monde et que la situation actuelle nécessitait un assainissement.

Vladimir Poutine a rassuré les diplomates étrangers, précisant qu’ils pouvaient travailler tranquillement en Russie sans craindre une hostilité de la part des fonctionnaires ou des milieux des affaires.

« Vous ne serez pas dédaignés en Russie par peur de nuire à sa réputation ou à sa carrière », a fustigé le président russe au Kremlin lors de la cérémonie de remise des lettres de créance par les ambassadeurs de 18 pays.

M. Poutine a également fait remarquer que la Russie était un pays ouvert et digne, affirmant que les diplomates auront « toutes les possibilités pour communiquer et établir différents contacts sans quoi il est impossible d’imaginer l’activité étoffée des chancelleries diplomatiques, des ambassadeurs et de tous les diplomates ».

Cette déclaration porte encore plus de valeurs sur fond de tensions diplomatiques entre la Russie et les États-Unis depuis que l’administration du président américain M. Trump a été accusée d’avoir eu des contacts avec l’ambassadeur russe à Washington Serguei Kisliak.

« La situation mondiale nécessite vraiment un assainissement. Il faut de la sobriété, de la sagesse et de la responsabilité. La Russie se prononce pour la réunion de tous les efforts dans l’intérêt de la résolution de tous les problèmes que la société mondiale doit affronter », a également déclaré le dirigeant russe.

Le chef d’État a également rappelé que la Russie était prête à « construire un dialogue sur un pied d’égalité et à intensifier le partenariat sur une base de respect mutuel ». Il a souligné que pour Moscou, tous les partenaires étaient précieux et a exprimé l’espoir que les ambassadeurs contribueraient « au maximum au développement du partenariat bilatéral ou multifacettes dans un esprit de concertation, d’égalité et de concorde ».

De plus, M. Poutine a déclaré que la Russie s’insurgeait contre des tentatives de déstabilisation et de désassemblage des relations internationales qui ne font qu’augmenter la tension dans le monde.

Les contacts de l’administration du président américain Donald Trump avec des représentants russes, et notamment avec l’ambassadeur de Russie à Washington Sergueï Kisliak, ont provoqué une série de scandales retentissants aux États-Unis. Ainsi, pris dans la tourmente médiatique, le conseiller de Trump Michael Flynn a démissionné au lendemain de la publication pour soi-disant avoir évoqué le sujet des sanctions antirusses lors de sa conversation téléphonique avec M. Kisliak.

En même temps, le Washington Post accuse Jeff Sessions, le procureur général, d’avoir eu des conversations avec des représentants russes au sujet des élections aux États-Unis.

Ironisant sur ce fait, Donald Trump a signalé sur sa page Twitter que l’ambassadeur russe qui avait rencontré Jeff Sessions s’était rendu 22 fois à la Maison-Blanche alors que Barack Obama l’occupait, dont quatre fois rien que l’année dernière.

Source: Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :