A la Une

Yahoo piraté: «Une tentative de distraire le public des révélations de WikiLeaks»

© REUTERS/ Albert Gea

L’histoire sur le piratage de Yahoo n’est qu’une tentative de détourner l’attention des révélations WikiLeaks, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Les accusations de piratage de 500 millions de comptes des utilisateurs du site Yahou émises par Washington à l’encontre de deux employés du Service fédéral de sécurité (FSB) semblent être une tentative de distraire le public des dernières révélations de WikiLeaks, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d’un point presse:

« Je n’exclus pas qu’il puisse s’agir d’une tentative de distraire le public des dernières publications du site WikiLeaks. »

« Je suis plus que sûre que c’est le cas, vu que les capitales européennes font tout leur possible pour que le sujet des dernières révélations de WikiLeaks ne se répande pas et ne se développe pas de façon active dans leurs médias », a ajouté la diplomate.

De plus, les publications en question portent exclusivement sur ces pays et sur des faits bien désagréables, notamment dans le domaine de la cybersécurité et de la cybercriminalité, a fait remarquer Mme Zakharova.

Il n’existe pas de coopération entre la Russie et les États-Unis en matière de cybersécurité, tandis que « nous exigeons constamment, régulièrement, des contacts avec la partie américaine, de nous informer de quelconque soupçon éveillé en l’espèce »:

« Malheureusement, il y a zéro coopération, sur cette question en particulier, ce qui est suspect », a déploré la porte-parole.

La Russie lutte contre le phénomène de « piratage » qui va à l’encontre de la législation du pays, a-t-elle affirmé, ajoutant que la promotion du sujet des « hackers russes » s’inscrit dans la lutte politique interne aux Etats-Unis.

Le ministère américain de la Justice a accusé l’employé du FSB Dmitri Dokouchaev et son collègue présumé Egor Souschine d’avoir aidé et dirigé le travail des hackers Alexei Belan et Karim Baratov, ainsi que d’avoir payé les informations récoltées à l’aide des programmes secrets aux États-Unis et à l’extérieur. Selon les enquêteurs, en 2014 les complices ont piraté des données d’au moins 500 comptes Yahoo.

Source: Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :