A la Une

Moscou: les patrouilles US en mer Noire, menace potentielle pour la Russie

© Sputnik. Sergey Malgavko

Les patrouilles américaines dans la mer Noire sont considérées à Moscou comme une menace potentielle à la sécurité de la Russie, a déclaré ce mardi le ministère russe de la Défense.

Le bouclier antimissile américain déployé en Europe et sur les navires à proximité des frontières russes recèle la menace d’une frappe nucléaire surprise contre la Russie, a annoncé ce mardi le chef adjoint du Bureau général opérationnel de l’état-major russe, le général Viktor Poznikhir.

« Le déploiement de bases américaines en Europe, les navires dotés de systèmes antimissiles dans les mers et les océans proches des territoires russes crée un important potentiel caché en vue d’une éventuelle frappe nucléaire contre la Russie », a-t-il indiqué lors de la Conférence du désarmement à Genève.

Évoquant les patrouilles américaines en mers Noire et Baltique, le général a souligné que celles-ci créent une menace pour la partie européenne de la Russie, car Moscou ignore quel type d’armes se trouve dans les systèmes de lancement.

« Une menace non moins sérieuse pour la Russie et la Chine provient du potentiel de frappe des groupes antimissiles. Des croiseurs et des destroyers antimissiles américains sont dotés d’antimissiles et de missiles de croisière Tomahawk dont la portée atteint 2 500 km », a-t-il indiqué.

Selon Viktor Poznikhir, le nombre de missiles de croisière pouvant potentiellement être installés sur les navires américains peut aller jusqu’à 1000.

« Les patrouilles en mers Noire et Baltique présentent un danger pour les sites de la partie européenne de la Russie, car un doute subsiste concernant le type d’armes installées dans les systèmes de lancement, selon qu’il s’agisse de missiles intercepteurs ou de missiles de croisière », a-t-il poursuivi.

Le général russe a par ailleurs souligné le fait que le bouclier antimissile déployé en Romanie et en Pologne comportait des lance-missiles universels du même type. Le déploiement de missiles de croisière Tomahawk peut être effectuée de façon dissimulée et dans les plus brefs délais, ce qui met en danger « toute la partie européenne de la Russie », a-t-il observé.

Et de conclure: « La possibilité d’utiliser la version terrestre d’une plate-forme navale de lancement pour déployer des missiles de croisière Tomahawk représente une violation directe des engagements prévus par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire ».

Auparavant, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg avait déclaré que l’Alliance avait pris la décision de renforcer la présence militaire de ses forces navales en mer Noire. Cela veut dire que les groupes navals de l’Alliance entreront dans les eaux de la mer Noire, intensifieront les manœuvres dans la région, procéderont à la collecte d’informations sur la situation actuelle et prendront les fonctions de coordinateur dans le domaine de la coopération des forces navales des alliés dans la zone.

Source: Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :