A la Une

Le plan de déstabilisation américain en marche? Les Kurdes irakiens «ne peuvent pas attendre» pour parvenir à l’indépendance?

© AFP 2017/ AHMAD AL-RUBAYE

Pendant que l’Irak est déstabilisé depuis l’entrée des Etats-Unis dans le pays en 2003, le Kurdistan irakien en profite pour essayer de mettre en route le processus permettant d’organiser un référendum sur l’indépendance dans un proche avenir, a déclaré à Sputnik Turkey, Said Mamuziny, un représentant du Parti démocrate du Kurdistan à Mosul, ajoutant que 95 pour cent des Kurdes dans la région soutiennent un tel Divorce avec Bagdad.

Il faut se rappeler que l’Administration Bush, voire dans une certaine mesure celle d’Obama ont souvent soutenu cette position kurde, montrant qu’un des objectifs des Etats-Unis dans cette région est parmi tant d’autres de diviser ce pays riche en hydrocarbures, sachant que dans la partie tenue par les kurdes d’énormes quantités de pétrole irakien s’y trouvent. Les Etats-Unis ne cachent pas leurs plans puisqu’ils insèrent souvent dans les constitutions étrangères des pays sous dépendance, des clauses allant dans ce sens qui altèrent ou oblitèrent leur souveraineté sur certaines questions fondamentales.

« Nous nous félicitons de la déclaration faite par Masoud Barzani, le chef du Kurdistan irakien, en ce qui concerne la tenue du référendum. Les Kurdes ont le droit d’obtenir l’indépendance. Ils ne peuvent pas attendre pour ce jour. La date exacte où le référendum devrait être mis en route reste inconnue à ce stade. Nous sommes actuellement en train de nous préparer [pour le vote]. Cependant, le président Barzani a souligné qu’il se déroulera dans un proche avenir « , a déclaré Mamuziny.

Dans une interview avec Sputnik, Tarik Gerdi, vice-président de la faction du Parti démocratique du Kurdistan au parlement irakien, a confirmé que les Kurdes irakiens se préparaient au référendum. Il a dit qu’il ne pouvait fournir aucun détail sur la question puisqu’il résidait à Bagdad.

Jeudi, Masoud Barzani a déclaré au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, que le Kurdistan irakien tiendrait un vote pour déterminer son avenir le plus tôt possible. Guterres est actuellement en visite en Irak.

Pleased to receive UN Secretary General in Erbil

Mamuziny a également noté que d’autres groupes ethniques vivant dans le Kurdistan irakien sont à bord des Kurdes dans leurs aspirations.
« Les Arabes, les Turkmènes et d’autres groupes vivant dans le Kurdistan irakien ont également soutenu l’idée d’un Kurdistan indépendant, car il a protégé leurs droits. Il n’y a pas de faille entre les Kurdes et les autres groupes ethniques. Ils jouissent des mêmes droits que les Kurdes Tous leurs droits universels et culturels sont protégés « , a-t-il déclaré.
Mamuziny a reconnu que tout le monde ne serait pas satisfait du résultat du référendum.

« Les Kurdes sont confiants dans leurs pouvoirs. Ils sont déterminés à déclarer l’indépendance. Certains le reconnaîtront, d’autres ne le feront pas. Nous voulons favoriser les relations de travail avec les pays voisins après avoir déclaré leur indépendance. Nous aspirons à nous entendre, à vivre en paix et à Calme avec la Turquie, l’Iran et d’autres pays », a-t-il déclaré.

Traduction et adaptation: Jean de Dieu MOSSINGUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :